Aeffe affiche une belle croissance au premier trimestre, et explose en Chine

Aeffe commence l'année sur les chapeaux de roues. Le groupe italien, dont le portefeuille comprend les marques Alberta Ferretti, Philosophy by Lorenzo Serafini, Moschino, Pollini, Jeremy Scott et Cédric Charlier, a enregistré une croissance à deux chiffres sur tous ses indicateurs au premier trimestre 2018. Le chiffre d'affaires a atteint sur la période 95,2 millions d'euros (une progression de 20,3 % à taux de change constant), l'Ebitda s'est élevé à 20,3 millions d'euros (+32 %) et le résultat net s'est établi à 11,3 millions d'euros, en hausse de 39 %.
 
Massimo Ferretti, président exécutif d'Aeffe - Credit Alberto Zanetti

Les ventes de vêtements du groupe italien sur les trois premiers mois ont augmenté de 18,3 % à taux de change constant, pour atteindre 72,1 millions d'euros, tandis que les recettes engrangées par les chaussures et la maroquinerie ont atteint 32 millions d'euros, en hausse de 26,2 %.
 
« Le groupe se concentre sur la croissance organique de ses marques propres ; la progression durable des recettes et de la rentabilité de ses catégories de prêt-à-porter et d'accessoires témoigne de la qualité de notre style, de nos décisions opérationnelles et de nos investissements, avance Massimo Ferretti, président exécutif de la société. La saison commerciale automne-hiver 2018 s'est achevée sur une croissance de 12 % ; nous continuons donc d'envisager le futur avec optimisme ».
 
Aeffe poursuit sa croissance en Italie, son marché intérieur qui représente 47,6 % des recettes du groupe. Après avoir enregistré une hausse de 20,7 % l'an dernier, ce marché a progressé de 18,2 % au cours du premier trimestre 2018, pour atteindre 45,3 millions d'euros. Le reste de l'Europe, qui pèse pour 21,7 % de son chiffre d'affaires, a connu une augmentation de 15 %, en raison, principalement, des bonnes performances du Royaume-Uni, de l'Allemagne et de l'Espagne.
 
La Russie, qui représente 3 % des recettes du groupe, a également réalisé une bonne performance : les ventes y ont progressé de 12,6 %. Les États-Unis sont la seule région du monde à avoir décliné au premier trimestre (-11 %) : la tendance générale y est à la baisse dans les grands magasins, un problème déjà relevé par d'autres marques de luxe, notamment Safilo la semaine dernière.

Quant au reste du monde, sa performance (+45,9 %, soit 22,5 % des recettes du groupe) a été emmenée par l'explosion du marché chinois (+67,8 %).
 
En termes de circuits de distribution, la vente en gros a représenté 74,7 % des ventes totales d'Aeffe, progressant de 24,4 % au cours du trimestre ; la vente au détail (22,6 % de l'activité du groupe) a quant à elle augmenté de 8,5 %. Les royalties ont pour leur part progressé de 19 %, et représentent désormais 2,6 % des revenus totaux du groupe.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - DiversLuxe - DiversBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER