×
Publicités
Publié le
14 avr. 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

​Carmila (Carrefour) : une quarantaine de projets à l'étude

Publié le
14 avr. 2015

Lancée en 2014 pour gérer les galeries marchandes encadrant les hypers Carrrefour, Carmila tire le bilan d'une première année riche. Et lève le voile sur la quarantaine de projet d'acquisitions, extensions et rénovations à l'œuvre pour les prochains mois. 

La galerie marchande de Libourne - Carmila


Carmila a été créée pour piloter les espaces de vente voisins des hypers détenus par Carrefour. Ses actifs se composent aujourd'hui de 180 sites, dont 107 en France, 66 en Espagne et 7 en Italie. Un patrimoine de 1 million de m², valorisé à hauteur de 3,95 milliards d'euros. L'ensemble cumule 1 668 enseignes locataires, pour 4 989 baux sous gestion.
 
Depuis sa création, la structure a mené pour 1,2 milliard d'euros d'acquisitions. Ont ainsi été rachetés Bay 1&2 (Torcy), Cité Europe (Coquelles), BAB2 (Anglet), Place d'Arc (Orléans), Labège 2 (Toulouse), ainsi que Holea (Huelva), Los Alfares (Talavera de la Reina) et As Cancelas (St J. de Compostelle). Et d'autres acquisitions ont été menées depuis le début de l’année à Montluçon, Puget-sur-Argens, Mont-Saint-Aignan et Sannois.

Le groupe entend débourser 290 millions d'euros dans la rénovation de son portefeuille entre 2014 et 2016. En huit mois et demi, la société a d'ores et déjà revu 34 de ses adresses. Quelque 80 rénovations devraient suivre dès 2015, tandis que le concept « Un Air de Famille » devrait être déployé à 100 % à la fin 2016.
 
A cela s'ajoutent des projets d'extension de 800 millions d'euros, avec 43 opérations en cours pour 344 000 m² à développer : à Nichelino (Turin) et BAB2 (Anglet) notamment. Mais aussi Bourges, qui va se voir ajouter 3 500 m² de surface marchande. A cela s'ajoutent les projets en route pour Labège 2, Cap Saran (Orléans), Evreux-Guichainville et Charleville-Mézières.
 
La société table pour la France sur un taux d’occupation financière de 97 %, contre 94,2 % à la fin décembre. L’objectif est même de 95 % pour le réseau espagnol, contre 88,4 % à la fin 2015. Le tout avec de fortes ambitions pour l'Italie. « On considère que l'Italie a été un peu délaissée par la profession, avec peu de créations et de rénovations » explique le PDG, Jacques Ehrmann, qui indique que Carmila « va être à la manœuvre sur ce marché ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Distribution