×

​Made in France : Matières Françaises se lance dans la vente en ligne

Publié le
today 25 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le marque alsacienne Matières Françaises déploie son offre en ligne. Le concept avait été déployé il y a deux ans à Colmar par Agathe Schmitt, afin de proposer directement à la vente le savoir-faire made in France de ses différentes sociétés locales pilotées par son père Pierre Schmitt : Philéa, Velcorex, Tissage des Chaumes et Emanuel Lang.


MatièresFrancaises.fr


Sur un portail de vente sobre et élégant, Matières Françaises propose pour l'heure une quarantaine de références, intégrant chemises, pulls, cardigans et pantalons pour homme et femme, ainsi que jupes, robes, vestes et manteaux du côté de son offre féminine. Il faut compter de 95 à 110 euros pour un chemisier, jusqu'à 495 euros la veste et 795 euros le manteau, en passant par 110 euros le pantalon homme et 165 euros le pull.

La marque repose sur les savoir-faire respectifs des entreprises de Pierre Schmitt. Philea apporte ainsi sa main sur les tissus crêpes-soieries, tandis que Velcorex fournit ses velours et tissus sportswear. Les tweeds sont apportés par Tissage des Chaumes, tandis qu'Emanuel Lang fournit les tissés teints et popelines de coton.

Mais Matières Françaises n'entend pas se limiter à terme aux entreprises détenues par Pierre Schmitt. Comme le montre la collection des pulls et cardigans de la ligne Matières Françaises x Royal Mer, fabriquant breton avec lequel la marque alsacienne s'est trouvée des valeurs communes. "Trop peu de marques communiquent encore sur l'origine de leurs pièces", souligne ainsi Agathe Schmitt. "Nous travaillons sur des partenariats avec des marques pour promouvoir notre approche".


L'équipe de la marque - Matières Françaises



L'offre va également s'enrichir au printemps de pièces en lin filé localement. Comme le révélait FashionNetwork en septembre, Emanuel Lang installe actuellement la première filature de lin de France. Une étape de fabrication qui avait disparu de l'Hexagone, et qui restait le seul processus manquant pour réaliser des pièces d'habillement en lin 100 % produit et transformé sur le sol national.

Matières Françaises était présente en septembre au sein du concept store Marmeet (Paris IIe) de Martine Leherpeur, avant de prendre place en octobre au sein des Galeries Lafayette de Strasbourg. "Nous avons eu encore beaucoup de demandes venant de concept stores à l'occasion du Mif Expo", nous explique par ailleurs Agathe Schmitt, qui souhaite poursuivre sur ces démarches éphémères, avant le lancement d'une boutique en propre à Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com