×
Publié le
9 nov. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Académie Scientifique de Beauté, la marque de soin née en 1890, reformule ses gammes

Publié le
9 nov. 2021

D’ici 2026, Académie Scientifique de Beauté, la marque française de soins fondée en 1890, devrait achever le relifting de l’ensemble de ses dix-sept gammes. Ce travail d’ampleur qui concerne aussi bien les formules, qui contiennent désormais au moins 90% d’ingrédients d’origine naturelle, que l’écoconception de packagings, a débuté en 2020 avec Hydraderm, sa gamme dédiée à l’hydratation. "La reformulation de la gamme avec les ingrédients naturels a permis de la redynamiser, surtout sur des marchés comme la Norvège et la Finlande très ancrés dans le naturel", détaille Jennifer Weinfeld la directrice marketing d’Académie Scientifique de Beauté, fille de Laurence et Christophe Therme qui dirigent la société familiale.


La gamme Hydraderm d'Académie Scientifique de Beauté reformulée à partir de 52 euros


Implantée depuis sa création dans les instituts de beauté traditionnels, Académie Scientifique de Beauté élargit également sa distribution en transformant certaines de ses gammes phares en marques à part entière. C’est le cas de Bronz’Express, une ligne de produits autobronzants bestseller de la marque avec la lotion auto-bronzante, qui en devenant indépendante a fait son entrée dans le sélectif en intégrant les magasins Sephora, puis Nocibé. Deux ans plus tard c’est la gamme de dermo-cosmétique Derm Acte qui s’émancipe afin de ne pas cannibaliser les autres références de la marque et d’intégrer les spas hôteliers haut de gamme comme c’est le cas à Evian-les-Bains (74).

Présente dans près de 70 pays, Académie Scientifique de Beauté réalise aujourd’hui 75% de son chiffre d’affaire à l’export où la marque est implantée dans 10.000 points de vente, très majoritairement des instituts de beauté et des spas. C’est également dans ce même réseau que la marque s’épanouit en France dans environ 600 points de vente. "Avec la crise sanitaire la situation a été compliquée pour nous car nos points de vente étaient fermés. Même aujourd’hui alors que l’Europe de l’Est est notre principal marché, la situation reste tendue en Russie, en Ukraine ou encore en Estonie. Cependant nous pensons retrouver nos performances de 2019 dès l’année prochaine", détaille Jennifer Weinfeld.

L’histoire d’Académie Scientifique de Beauté débute en 1890 sous l’impulsion du docteur Alexandre Lamotte, cinq ans plus tard la marque qui propose des soins pour la peau aux noms évocateurs de Princesse des Crèmes ou encore Princesse des Poudres inaugure à Paris, au 376 rue Saint Honoré, son premier Institut de beauté, un réseau auquel la marque française de cosmétique restera fidèle. En 1926, l’entreprise est cédée à l’un de ses collaborateurs, Georges Gay qui en fait une société familiale indépendante aujourd’hui dirigée par sa petite-fille Laurence Therme, actuelle présidente et son époux Christophe Therme qui officie au poste de directeur général.

Installée à Sartrouville (78), Académie Scientifique de Beauté qui emploie 70 salariés, compte notamment son propre laboratoire de recherche et développement et son unité de production. La société qui même au pic de la pandémie de coronavirus n’a pas fermé son outil de production, devrait conclure l’année 2021 sur un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros, contre 9,6 millions d’euros en 2021. Elle mise aussi sur son propre site marchand, qui réalise aujourd’hui moins de 10% de ses ventes en France, pour booster ses ventes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com