Aeffe présente une hausse stratosphérique de ses bénéfices

L'année 2017 a été exceptionnelle pour Aeffe. Les recettes du groupe de mode italien ont progressé de 11,6 % à taux de change constant (+11,4 % à taux de change courant), pour atteindre 312,6 millions d'euros. Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement a progressé de 45 %, à plus de 36,6 millions d'euros (soit 11,7 % des recettes) et le résultat net a carrément explosé et s'élève à 11,5 millions d'euros (soit une augmentation de 216 % par rapport aux 3,6 millions enregistrés pendant l'exercice 2016). Les nouvelles sont bonnes aussi du côté de l'endettement, qui a baissé de 59,5 millions d'euros au 31 décembre 2016 à 50,6 millions à la fin de l'année 2017, soit une diminution de 15 %. Le dernier rapport des analystes financiers italiens, daté du 9 mars, précise que le groupe a dépassé les prévisions, et a élevé son prix indicatif à 3,3 euros par action, contre 3,0 euros dans l'évaluation du 7 février dernier.


Massimo Ferretti - Credit Alberto Zanetti

« Au cours de l'exercice financier 2017, (Aeffe) a enregistré une croissance de chiffre d'affaires à deux chiffres et une augmentation encore plus nette de sa rentabilité, grâce aux bonnes performances de nos marques, particulièrement celles que nous exploitons en propre et à l'efficacité de notre modèle commercial », a déclaré le président exécutif de Aeffe S.p.A., Massimo Ferretti. « Au vu de l'élan adopté par le groupe et des bons retours que nous avons reçus pour nos collections automne-hiver 2018-19, nous abordons 2018 avec confiance : cette année devrait être caractérisée par la poursuite de la croissance et le renforcement de nos marques », a-t-il ajouté.
 
À l'inverse d'autres groupes de mode italiens, Aeffe a réalisé une bonne performance sur son marché national, qui représente 48,7 % des revenus du groupe, enregistrant une croissance de 20,7 %, pour atteindre 152,1 millions d'euros. Le reste de l'Europe, qui représente 21,7 % de ses activités, a également connu une bonne croissance de 13,6 %, surtout grâce aux marchés britannique, allemand et français. Quant au marché russe, qui représente 2,9 % du revenu consolidé d'Aeffe, il est resté stable, après une bonne reprise au cours du dernier trimestre. Un seule ombre au tableau : aux États-Unis - marché qui génère 6 % des revenus du groupe italien -, Aeffe a connu un revers ; ses recettes y ont chuté de 17,5 % à taux de change constant, en partie à cause d'un ralentissement des ventes dans les grands magasins. Quant au reste du monde, il a généré des revenus de 65 millions d'euros, soit 20,8 % du total et en progression de 3,7 % par rapport à 2016, à taux de change constant - surtout grâce au marché chinois, où les ventes ont progressé de 16,5 %.
 
En termes de circuits de distribution, l'année a été bonne partout : la vente au détail (26,7 % du total) a progressé de 18,9 % à taux de change constant ; la vente en gros (70,1 % du total) a progressé de 9 % et le revenu issu des licences (3,2 % du total) a progressé de 11,4 % par rapport à 2016.

En 2018, Aeffe devrait enregistrer une nouvelle période de croissance. Toutes les marques du portefeuille du groupe devraient renforcer leur positionnement, d'Alberta Ferretti à Philosophy, en passant par Lorenzo Serafini, Moschino, Pollini, Jeremy Scott et Cédric Charlier. D'autres facteurs de croissance sont à prévoir : l'expansion du groupe dans des marchés à fort potentiel comme la Chine et l'Asie du Sud-Est, et sa focalisation sur les consommateurs les plus jeunes. Des marchés importants seront également renforcés, grâce à l'expansion du réseau de magasins franchisés d'Aeffe et une série d'ouvertures de magasins en propre. 
 
Le groupe planche actuellement sur un plan pluriannuel d'élargissement de ses collections d'accessoires et de maroquinerie, en commençant par les marques Alberta Ferretti et Moschino, en exploitant à fond les capacités de production de Pollini. Moschino prévoit également de confier plusieurs nouvelles licences, notamment pour ses parfums et ses lunettes de soleil, à la suite du lancement d'une collaboration avec le groupe italien Safilo, spécialisé en lunetterie, en janvier 2018.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER