×
Par
AFP
Publié le
25 juin 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Affluence et gros rabais pour le premier jour des soldes d'été

Par
AFP
Publié le
25 juin 2008

PARIS (AFP) - Les clients ont afflué mercredi 25 juin dans les magasins, au premier jour des soldes, mais aussi sur les sites internet, avec d'emblée de gros rabais pour tenter d'attirer les acheteurs après une saison difficile dans un contexte économique morose.


Yann Le Bechec/AFP

Les soldes ont démarré mercredi à 8H dans 83 départements, pour se terminer six semaines plus tard, le 2 ou le 5 août.

Représentant toujours une "fête de la consommation" pour les commerçants, ils ont tendance à s'essouffler, concurrencés par les promotions fréquentes, les ventes privées et les sites internet qui offrent des prix cassés toute l'année.

Il y a dix ans, les soldes commençaient sur des ristournes moins élevées, aux alentours de 20 %, selon le Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc). Désormais, ils démarrent sur des rabais de 30 % à 70 %.

Plus qu'à l'accoutumée, les commerçants comptent beaucoup sur ces soldes pour écouler les stocks de robes, tee-shirts et autres chaussures d'été qui leur restent sur les bras, une météo maussade et la baisse du pouvoir d'achat poussant les consommateurs à des arbitrages en défaveur de l'habillement.

Des magasins et sites Internet n'ont pas hésité à anticiper les soldes, en baissant les prix dès le début juin.


Vitrine d'un grand magasin parisien, le 25 juin 2008 au premier jour des soldes d'été
Photo : Jacques Demarthon/AFP

"Les premières tendances sont très bonnes, les gens achètent, mais il faut rester prudent car ce n'est que le début", estime Lucien Odier, président de la Fédération des enseignes de l'habillement, qui représente les grandes chaînes d'habillement comme C&A, Celio ou Zara.

A Paris, dans les quartiers marchands Haussmann, des Halles et rue du Commerce, les clients se bousculaient dès le matin et de nombreux touristes faisaient la queue devant les marques de luxe dans les grands magasins. A Tours, Toulouse, Rennes, l'affluence était plus importante qu'au cours des soldes d'été 2007, selon les commerçants.

"Nous avons attendu les soldes avec beaucoup d'impatience, du fait de la morosité ambiante. Les soldes débutent bien et je suis relativement serein", indique Jean-Jacques Voinet, vice-président de l'Union des commerçants de Besançon.

Le succès des sites Internet ne se dément pas, bien qu'ils ne représentent que 3 % du commerce de détail annuel global.

"Cela commence fort. Nous avons enregistré un pic de deux ventes par seconde dans la matinée", assure Philippe Wargnier, président du site internet de vente de chaussures Spartoo, soulignant que "les internautes achètent majoritairement les démarques les plus importantes, à - 70 %".


Premier jour des soldes d'été le 25 juin 2008 dans un grand magasin à Paris
Photo : Jacques Demarthon/AFP

Outre l'habillement, le secteur high-tech est aussi assailli, particulièrement les appareils de navigation portables (GPS), les téléviseurs et le petit électroménager.

Le consommateur doit rester vigilant pendant ces périodes, tant dans les magasins que sur les sites Internet.

Certaines boutiques s'adonnent à des pratiques interdites, en mélangeant dans les rayons des articles soldés et non soldés ou en indiquant un faux pourcentage de rabais, calculé sur un prix de référence artificiellement élevé.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde table sur "une accélération" de la consommation en France grâce aux soldes d'été, après un rebond de 2 % en mai sur un mois.

Très encadrés, ce sont les seules périodes de l'année où les commerçants peut revendre à perte. Une réforme, qui sera présentée au Sénat le 30 juin, autorisera les commerçants à choisir librement deux semaines de soldes par an, en plus des deux périodes fixes nationales, qui seront réduites de six à cinq semaines, à partir de janvier 2009.

Par Bertille OSSEY-WOISARD

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.