Alberta Ferretti ouvre le bal de la Semaine milanaise en franges et paillettes

C’est au Palais Royal, adjacent au Duomo, la célèbre cathédrale milanaise, qu’Alberta Ferretti a organisé un défilé sensuel et festif vendredi soir en ouverture de la Fashion Week masculine milanaise. Tout au long de l’imposant escalier menant à la prestigieuse Sala delle Cariatidi, un bataillon d’hôtesses et stewards d’Alitalia, impeccables dans leur uniforme marine, accueillaient les visiteurs.


L'équipe d'Alitalia habillée par Alberta Ferretti - FashionNetwork.comm ph DM

La compagnie italienne ne pouvait choisir meilleur décor pour dévoiler les nouvelles tenues de ses équipes, signées Alberta Ferretti. Au milieu du défilé, la créatrice, qui a fondé la maison avec son frère Massimo ainsi que le groupe de mode Aeffe, a même glissé quelques t-shirt blancs et sweaters noirs barrés du logo vert et rouge d’Alitalia, mis en vente dès le lendemain du show.

Le défilé était l’occasion surtout de présenter la nouvelle collection de la ligne semi-couture Limited Edition, lancée en 2011 et composée de robes de soirée et de cocktail. Partant de quelques total looks noirs ou blancs, la créatrice a vite fait exploser sa palette dans des tons vifs (rouge, orange, rose) et étincelants avec paillettes, strass, plumes et franges métalliques.

La collection était une invitation à aller danser, replongeant le public dans les folles nuits des années disco. Très vite, les élégants smokings noirs et les longs fourreaux blanc sinueux du début laissaient place à des tenues résolument plus énergiques avec de virevoltantes franges superposées dans de différentes longueurs. Des combinaisons scintillantes à l’esprit Seventies venaient compléter ce pimpant vestiaire en jouant sur les transparences.


Une silhouette Alberta Ferretti de la collection croisière - FashionNetwork.com ph DM

Dans la première partie, Alberta Ferretti a fait défiler sa collection Cruise 2019, prenant comme thème le filon ethnique. Chaussés de bottines en daim à la manière des squaws avec, là encore, une multitude de franges que l’on trouvait dans des robes, des sacs, des vestes en cuir ou encore dans un corsage noir ajouré, les mannequins endossaient des robes à motifs abstraits dans des tons rouilles et des jumpsuits kaki, serrés à la taille par des ceintures à médaillons métalliques.

Certains modèles étaient accompagnés de fillettes, habillées dans des robes d’été inspirées à la collection, dévoilant les tout premiers looks de la nouvelle ligne Alberta Ferretti Junior, le dernier développement de la maison, réalisé en licence avec Manifatture Daddato.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER