×
Publié le
27 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Amazon, Nike et Vuitton au firmament des marques les plus valorisées

Publié le
27 janv. 2022

L'édition 2022 du classement Brand Finance des 500 marques internationales les plus valorisées montrent de nets mouvement dans l’univers de la vente en ligne, tandis que marques de mode, sport, beauté et grands magasins tendent à maintenir leurs positions.


Shutterstock



Le retail est le deuxième secteur le plus valorisé par cette édition, avec 1.165,4 milliards de dollars cumulés par 53 groupes du classement. Plaçant le secteur juste derrière la tech et ses 1.250,4 milliards cumulés par 50 entreprises. La France arrive en cinquième au classement des pays avec 3,6% des valorisations cumulées, derrière Etats-Unis, Chine, Allemagne et Japon, mais devant Royaume Uni, Corée du sud, Canada et Inde.

Le classement est dominé par le même trio que l’an passé, Apple, Amazon et Google, les autres GAFAM Microsoft et Facebook conservant leurs 4e et 7e positions respectives. Amazon est évalué à 350 milliards de dollars (+37,8% sur un an). Et la première partie du classement est largement dominée par d’autres acteurs du numérique. Filiales du groupe Alibaba, les sites de vente Taobao et Tmall s’offrent respectivement les 22e et 25e place, avec 53,7 et 49,1 milliards de dollars. Tandis que la marque Alibaba.com elle-même chute de la 30e la 84e place, doublé par son concurrent JD.com qui monte au 64e avec 27,1 milliards.

Suivent l’américain Ebay (248e) et le japonais Rakuten (308), tous deux en recul au classement, tandis l’allemand Zalando monte de la 417e à la 324e place, et que le sud-coréen Copang entre au classement en 37e position. A noter également la position de trois médias aux fortes ambitions commerciales: la maxi-application chinoise WeChat (13e), Tiktok qui entre au classement avec 58,9 milliards de dollars de valorisation (17e), et le californien Snapchat, qui fait son entrée au classement (337).

Luxe et grands magasins



Première marque de luxe au Top 500, Louis Vuitton grimpe en un an de la 123e à la 81e place, avec une valorisation de 23,42 milliards de dollars (+57,7%). Gucci (117e), Chanel (108e) et Hermès (145e) s’offrent également des progressions, tandis que Cartier cède dix places (162e) et que Dior en gagne vingt-trois (220). Des reculs mineurs touchent également Rolex (243) et Coach (430), tandis que Burberry fait son entrée au classement à la 499e position.


Brand Finance



Les grands magasins sont également présents au classement. L’espagnol El Corté Inglès progresse même du 321e à la 311e rang, là où l’australien Woolworth recule de dix places (190e), et où l’américain Tiffany&Co passe de 364e au 331e. L’allemand Kohl’s fait lui son entrée au classement directement à la 456e place.

Mode, sport et beauté



Nike arrive en tête des marques de sport présentes au classement, chutant néanmoins de la 140e à la 151e position. L’allemand Adidas ne cède pour sa part que quatre places (130e). Le britannique JD Sport fait de son côté une entrée directement au 455e rang.

Côté mode, l’espagnol Zara perd onze places (151e), tandis que le suedois H&M en cède treize (160e). Pour Uniqlo, la descente est plus marquée, le japonais passe de 141e à 207e. A noter que l’enseigne américaine Ross Dress For Less passe de son côté de la 432e place à la 489e.


Shutterstock



Le classement beauté est dominé par L’Oréal, qui s’installe à la 173e place. Place précédemment occupée par Sephora, qui tombe cette année au 216e rang. Suivent Estée Lauder (262e), Nivea (330e), Guerlain (365e) et l’américain Clinique (373e). Sans oublier la marque Dove (449e), et Pantene, (qui chute à la 486e position).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Business