×
Publié le
22 nov. 2010
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Ambali chez Franck&Fils

Publié le
22 nov. 2010

Historiquement, c’est en 2005 au Japon, d’un duo franco-japonais qu’Ambali est née. Mais dès ses débuts, la marque affiche son parti pris pour la confection tricolore. Une étiquette Made in France qu’elle avance comme un manifeste à l’heure où l'intérêt financier conduit le plus souvent à aller voir ailleurs.

Franck & Fils
Ambali, sélection Franck&Fils pour le printemps-été 2011

Depuis mars 2007, Ambali a élu domicile à Paris. C’est d’ailleurs dans la capitale qu’elle présente depuis le début ses collections aux acheteurs. Sur le salon Who’s Next d’abord, et dernièrement, avec Première Classe. "Un positionnement intéressant" pour Geoffroy Lauzet, cofondateur de la marque. "Nous avons pu rencontrer d’autres acheteurs multimarques et nous faire connaître sur un autre positionnement."

Ainsi, fluides et efficaces, chics sans trop en faire, les collections de Mikako Ishii, la styliste qui se cache derrière la marque, offrent un vestiaire complet aux accents parisiens 100% féminins. Avec des vestes courtes cintrées qui croisent les jupes corolle, des chemisiers unis col lavallière portés avec une jupe fluide imprimé fleuri ou plus fatales, des robes courtes en satin noir. En clair, des valeurs sûres en matière de mode qui, revisitées à bon compte, dressent, sans prétention mais avec le souci du détail, des silhouettes harmonieuses et dans l’air du temps.

Sans dénoter, la marque est ainsi arrivée chez Franck&Fils, au sein du corner Franck&Filles. Avec le printemps-été 2011, elle y présentera sa deuxième saison. Le grand magasin parisien a sélectionné une petite dizaine de pièces, des robes, top, jupe et chemisier, allant de 190 euros pour les hauts à 325 euros pour la robe noire imprimé en coton. Globalement, les prix ne dépassent pas les 400 euros (405 euros pour une robe bustier noire imprimé fleuri) mais tournent plutôt autour de 280 euros. Une fourchette qui séduit un nombre croissant de boutiques. En effet, en quelques années, Ambali a décroché neuf points de vente en France, dont Les Galeries Lafayette de 2007 à 2009 et y assure cette saison des animations. Et enfin Franck&Fils. "En termes d’image, les Galeries Lafayette offrent une visibilité plus accrue, mais Franck&Fils permet de rencontrer la clientèle parisienne", explique Geoffroy Lauzet.

Hors de France, Ambali assure une bonne partie de son chiffre au Japon. Marché historique oblige, elle y recense une trentaine de points de vente. Elle a débarqué à Londres avec 3 points de vente et compte bien dérouler son réseau européen géré directement depuis la France, tandis que le Japon est confié à un agent.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com