×
Par
AFP
Publié le
17 févr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Avec une année terne de Gucci, Kering plonge en Bourse

Par
AFP
Publié le
17 févr. 2021

Le titre du groupe de luxe français Kering qui détient les marques Gucci, Yves Saint Laurent et Bottega Veneta, a plongé mercredi matin en Bourse après la publication de performances 2020 en berne pour sa marque phare Gucci Le cours a dévissé dès l'ouverture de la Bourse à Paris, perdant 7,2%, à 17h00.


Gucci - automne-hiver2020 - Prêt-à-porter femme - Milan - © PixelFormula



"Le début de l'année (2021) est très très encourageant pour Gucci", a tenté de rassurer le PDG François-Henri Pinault lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

Locomotive du groupe de luxe, Gucci avait frôlé les dix milliards d'euros de ventes en 2019, mais l'an dernier, en pleine pandémie, son chiffre d'affaires s'est replié à 7,4 milliards d'euros.

Et sur le seul quatrième trimestre, ses ventes sont restées en retrait de -10,3%, alors que les deux autres principales marques du groupe, Bottega Veneta et Yves Saint Laurent, ont amorcé leur reprise et profité d'un rebond du marché du luxe en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord.

"En Chine, au quatrième trimestre, la croissance de Gucci a été très forte et comparable aux autres marques, rien à voir avec ce que nous avions observé au troisième trimestre", a affirmé Jean-Marc Duplaix, directeur financier du groupe, alors que la griffe italienne a connu une explosion de ses ventes ces dernières années, notamment en 2017 (+37%) et 2018 (+44%).

Pour François-Henri Pinault, l'ensemble du groupe "a fait preuve d'une grande résilience et d'une remarquable agilité dans une année de bouleversements. Nous sortons renforcés de la crise et prêts à tirer parti de la reprise", a-t-il estimé lors de la publication des résultats annuels.

Le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 13,1 milliards d'euros, en chute de 17,5% sur l'année, une baisse similaire à celle subie par le géant mondial LVMH. Au total, Kering a maintenu un bénéfice en 2020, à 2,15 milliards d'euros.

Après un début d'année marqué par les fermetures de magasins et l'arrêt des flux touristiques, "les tendances se sont améliorées au second semestre" en raison "d'une bonne dynamique en Asie-Pacifique et en Amérique du Nord" et également "d'une très forte accélération du e-commerce de près de 70%", a salué le directeur financier Jean-Marc Duplaix lors d'une conférence téléphonique.

La maison Bottega Veneta est l'une de rares à connaître la croissance sur l'année avec une augmentation de 3,7% de ses ventes, à 1,2 milliard d'euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.