×
Publicités
Auteur :
Publié le
10 juil. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Berlin: des visiteurs face à la multiplication des salons

Auteur :
Publié le
10 juil. 2012

Quel bilan tirer de la semaine de la mode de Berlin, qui s’est déroulée du 3 au 7 juillet ? D’une part, la fréquentation importante avec, selon la presse régionale, environ 240 000 visiteurs comptabilisés dans la capitale cette semaine-là et 120 millions d’euros de chiffre d’affaires engrangés par les hôtels, restaurants etc… Mais le souci, pour la capitale allemande, qui a construit son succès mode grâce au Premium et au Bread & Butter, est sans doute de faire face à une galaxie de rendez-vous qui réussissent plus ou moins bien.


Denham séduit au Bread & Butter les détaillants. Photo DR


Capsule, Bright, Ethical Fashion Show, Show&Order et bientôt le Panorama sont venus rejoindre les deux locomotives et la Fashion Week de Berlin. "Comme salon et comme ville, Berlin est vivant", s’exclame Enrico Roselli, CEO Europe de La Martina, qui exposait au Premium. Et, pour les organisateurs, l’édition de juillet 2012, même si elle était peut-être moins dynamique que par la passé en raison de la conjoncture, a tenu ses promesses avec certes quelques bémols. Côté Premium, les exposants et les visiteurs semblaient ravis. Mais, décidément, ils se sont passés le mot, les organisateurs ne donnent plus de chiffres sur la fréquentation mais affirment une hausse par rapport à janvier de 10% avec notamment 38% de Germanophones, 22% de ressortissants de France et du Benelux ou encore 24% d’Europe du Sud. "Il y a peut-être trop de salons en ce moment mais ne pas les faire c’est prendre le risque de ne pas être vu. Le Premium en tout cas séduit par la mixité de son offre", commente Arielle Lévy, de l’Herbe Rouge. "Avant nous étions au Bread & Butter mais l’ambiance y est peut-être un peu trop jeune. Ici, le salon correspond à notre image et il est à taille humaine", résume-t-on chez American Vintage. En quittant la gare de marchandises, où se situe le Premium, pour l’aéroport du Bread & Butter, l’observateur aiguisé constate un changement d’ambiance.


Le Premium a fait le plein et les non germanophones ont représenté plus de 60% du visitorat. Photo DR


Au Bread & Butter, habitué à la fête, la conjoncture pèse davantage sur la manifestation. Le salon, qui promet des changements et demande à sa communauté de rester curieuse, n’a pas vraiment publié de bilan. Les exposants ont en revanche constaté une baisse par rapport à janvier dernier. Certaines marques ont scanné 1200 entrées le premier jour, autant que le premier jour de janvier. Chez un équipementier sportif, 3500 personnes ont été scannées le premier jour mais on doutait d’atteindre les 7000 enregistrés sur l’ensemble de la session de janvier. "Le problème n'est pas propre au Bread, mais au secteur d'activité qui est en train de profondément se transformer et au contexte économique qui encourage tous les acteurs à la prudence. On a constaté qu'il y avait beaucoup moins de petits détaillants, voire plus du tout, un grand retour des Allemands, en tout cas chez nous, et, bien sûr, les grands comptes", analyse Nicolas Faure de Le Temps des Cerises.

De leur côté, les petits salons semblent satisfaits de leur positionnement qui leur permet de profiter de la manne de Berlin. The Gallery Berlin de l’Igedo affirme avoir recensé 2300 visiteurs professionnels contre 2000 lors de sa première en janvier dernier. Mais, le Cafe Moskau ressemble plus à un complexe de showrooms de prises d’ordres. Capsule, qui n’a pas encore donné de chiffres, a semblé en pleine forme à Berlin. Ethical Fashion Show affirme une hausse de la fréquentation. Toutes n’ont pas encore donné leurs dates de janvier, mais le Bread & Butter ou encore Ethical Fashion Show ont donné rendez-vous du 16 au 18 janvier 2013.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com