×
Publié le
9 juil. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bread & Butter reste au sommet

Publié le
9 juil. 2008

Du 2 au 4 juillet derniers, les professionnels de la planète mode, ou en tout cas 89 168 d’entre eux, se trouvaient à Barcelone, ville d’accueil du Bread & Butter depuis juillet 2005. Le chiffre satisfait les organisateurs malgré une légère baisse par rapport aux éditions précédentes : 83 000 visiteurs en juillet 2007 et 99 500 en janvier dernier.


Allée principale du Bread&Butter, édition juillet 2008 - Photo : Julie Mangaud

Au nombre de 893, les exposants ne tarissent pas d’éloges concernant le salon qu’ils qualifient toujours, pour la plupart, « d’incontournable ». Chez Harricana par Mariouche, présent sur Première Classe à Paris, c'est l'entourage qui a recommandé l'événement. « Le Bread prend de l’importance. L’un de ses points forts, c’est qu’il se tient tôt, permet de tester le marché et d’effectuer si nécessaire des modifications sur la collection », précise la créatrice, ravie de rencontrer des visiteurs aussi internationaux. Lee Cooper, qui vient sur le salon pour « montrer (ses) collections, montrer (qu’elle) existe, (qu’elle) évolue », partage, tout comme Coton Field, Eastpak et bien d’autres, cet avis : « il y a vraiment beaucoup de monde, nous avons faits 2 500 entrées sur le stand le premier jour. C’est un salon européen d’abord, mais aussi international ». Même constat pour Reebok, étendu sur 200 mètres carrés, qui utilise, à l'image de beaucoup d'autres, le salon comme une « vitrine », idéale pour « gagner en visibilité », explique Kader Bennacher, manager du Marketing Lifestyle.

ICU on the Beach « constate une fréquentation importante d'Italiens, d'Allemands, d'Anglais et quelques Japonais. Le bilan est très positif, l'organisation impeccable. Nous sommes venus sur le salon pour mettre en avant la marque et rencontrer des partenaires potentiels. Dans les deux cas, nous avons atteint nos objectifs », se réjouit Stefano Gambini, directeur commercial et marketing de la griffe française.


Pourcentage des visiteurs du salon - Source : Bread & Butter

En plein essor de sa présence sud-européen, Closed, absente du salon depuis trois ans, se devait d’être là. La marque s’est rendue sur le Pitti Uomo à Florence pour sa collection homme ; ici elle présente aussi sa collection féminine. « Nous avons établi de bons contacts, nous sommes très contents de la qualité du visitorat », affirme-t-on sur le stand de la griffe qui fête ses trente ans cette année.

La marque Fred Perry considère le Bread & Butter comme « l’occasion de rencontrer ses clients existants, ainsi que des clients potentiels, dans un autre contexte que celui de la vente à l’état pur. Ici, il y a une effervescence intéressante. C’est un lieu formidable où l'on peut échanger des informations, voir les tendances... », affirme Antoine Tinel, chef des ventes de la maison, qui regrette cependant « une baisse de fréquentation de la clientèle française » tandis que, de leur côté, les organisateurs annoncent une augmentation de la présence des visiteurs hexagonaux de 7,6 % par rapport à l’année dernière.


Ambiance de l'édition de juillet 2008 du Bread & Butter - Photo : Julie Mangaud

Karl-Heinz Müller, superviseur du salon, apparaît on ne peut plus satisfait par cette édition : « je suis très content du nombre de visiteurs et notamment de la qualité de nos clients. […] J’ai moi-même remarqué que l’évènement a été plus dynamique et plus professionnel commercialement que jamais. Surtout, l’augmentation de visiteurs internationaux issus de nouveaux marchés, d’une grande importance pour nos exposants, s’est clairement fait sentir. Nous générons très manifestement une forte croissance. »

Pour sa première édition, The Source, qui prenait place dans les halls 6 et 7, n'est pas en reste et confirme sa légitimité puisqu'il a réuni 4 983 visiteurs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com