×

Carte de fidélité : les Français veulent avant tout bénéficier de réductions

Publié le
today 20 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Si on l’a souvent décrite en perte de vitesse voire proche de disparaître, la carte de fidélité garde son attrait auprès des consommateurs tricolores. C’est le plus souvent son apparence qui change (certains dématérialisant la carte), et parfois ses composantes, puisque de nombreux distributeurs testent des avantages liés aux expériences et aux services, comme FashionNetwork.com le détaillait dans un dossier publié en avril dernier. En réalité, les Français plébiscitent en premier lieu (pour 85 % d’entre eux) des programmes gratuits leur offrant des réductions alléchantes, révèle une étude dévoilée par le cabinet de conseil Simon-Kucher & Partners.


Les attentes des Français envers les programmes de fidélité. - Simon-Kucher & Partners


Le premier enseignement est sans appel, 96 % des acheteurs français détiennent au moins une carte de fidélité, mais surtout 94 % les apprécient. Une belle popularité qui relève parfois de la nécessité, puisque les foyers à faibles revenus (moins de 1 000 euros par mois) sont ceux qui les plébiscitent le plus (48 % d’entre eux disent les « apprécier beaucoup »).

Les services qui peuvent être offerts ne sont finalement que peu valorisés par rapport aux réductions apportées. En outre, ce qui provoque la déception des sondés s’avère être les avantages pas assez pertinents et pas assez généreux. La communication de données personnelles arrive beaucoup plus loin derrière, ne représentant pas un frein significatif.

Parmi les secteurs d’activité, les grandes surfaces alimentaires trustent neuf places du top 10 des programmes de fidélité préférés (en tête, Leclerc devance Carrefour). Seule Amazon s’insère dans cette liste, en accrochant la septième place. Hors alimentaire, les programmes les plus cités par les Français sont ceux d’Yves Rocher, de la Fnac, d’Air France, de Kiabi et de Sephora.


Parmi les chaînes de mode femme, Kiabi est souvent la plus citée comme ayant le meilleur programme de fidélité selon divers critères. - Simon Kucher & Partners


Dans le secteur du textile, les femmes privilégient en premier lieu les réductions et bons d’achat, puis les cadeaux, et enfin les ventes privées, quand les hommes optent pour le même podium en remplaçant les ventes privées par la possibilité d’effectuer des retouches. « Les programmes de fidélité des enseignes du textile jouent peu leur rôle de driver de réachat auprès des femmes : près de 65 % des répondantes déclarent que les programmes de fidélité ne les incitent pas à acheter plus fréquemment dans ces enseignes », note le cabinet de conseil. L'enseigne Kiabi est la plus citée par les femmes, et c’est Intersport et Sport 2000 qui émergent en tête chez les hommes.

Signe que ces programmes sont un levier d’importance pour les distributeurs, un exemple fort de mutualisation se concrétise par exemple pour les enseignes de la famille Mulliez. Leur projet Valiuz, lancé cette année, met en commun les données des clients porteurs d’une carte de fidélité chez Kiabi, Jules, Auchan, Boulanger, Leroy Merlin, Tape à L’Oeil... Soit plus de 150 millions de cartes au total, selon le JDN, ce qui touche les 29 millions de foyers que compte l’Hexagone. Le but est de mieux cerner les consommateurs, et leur proposer des offres toujours plus ciblées.

Méthodologie : Le cabinet Simon-Kucher & Partners a effectué une étude quantitative sur la base du panel de consommateurs de Kantar Profiles, en juillet 2019.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com