×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 mars 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Chanel/World Tricot : audience au tribunal de commerce renvoyée au 6 avril

Par
AFP
Publié le
24 mars 2006

PARIS, 24 mars 2006 (AFP) - Le tribunal de commerce de Paris a renvoyé au 6 avril l'audience sur le conflit entre la maison de couture Chanel et son sous-traitant World Tricot qui l'accuse de contrefaçon et de rupture abusive de relations contractuelles, a indiqué vendredi un porte-parole de Chanel.


Vue prise le 13 octobre 2005 à Lure de la société de textile "World Tricot" - Photo : Bruno Ferrandez

Le 6 avril, le tribunal devrait donner une nouvelle date pour une audience sur le fond de l'affaire opposant Chanel et World Tricot, a précisé le porte-parole.

World Tricot avait assigné le 14 octobre 2005 Chanel sur le fond, pour "contrefaçon et parasitisme" ainsi que pour "rupture abusive des relations contractuelles".

Sa fondatrice, Carmen Colle, affirme avoir reconnu l'un de ses modèles dans la vitrine d'une boutique Chanel lors d'un séjour à Tokyo en mars 2005.

Chanel réfute ces accusations.

Le 18 janvier, la maison de couture avait accepté une médiation proposée par le président du tribunal de commerce de Paris, Jean-Pierre Lucquin.

Mais le 24 février, devant l'échec de cette médiation, Chanel avait choisi la voie judiciaire, a rappelé le porte-parole.

"Chanel ne peut accepter de satisfaire les demandes de la partie adverse, qui ne permettent pas de lever le différend sur l'origine de la création et ne sont financièrement pas acceptables", expliquait-il dans un communiqué.

Chanel "conteste formellement la rupture des relations contractuelles (avec World Tricot), en témoigne le chiffre d'affaires réalisé par World Tricot avec Chanel en 2005/2006 (625.000 euros) qui est en ligne avec le chiffre d'affaires réalisé en moyenne depuis le début de leur collaboration en 1999".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.