×
Publié le
24 nov. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Christian Dior s’empare de l’italien Art Lab, expert des traitements du cuir

Publié le
24 nov. 2022

La course aux rachats des savoir-faire du made in Italy se poursuit. Cette fois, c’est Christian Dior qui a jeté son dévolu sur un atelier renommé de Santa Croce sull’Arno, district toscan de la tannerie, situé entre Pise et Florence. La maison phare du groupe de luxe LVMH s’est emparée d’Art Lab, société spécialisée dans l’impression digitale et les finissages à main sur le cuir, révèle le quotidien milanais Il Sole 24 ore, sans préciser la taille de la participation et le montant de l’opération. Contactées, les deux sociétés n'ont pas voulu s'exprimer, sans toutefois faire de démenti.


L'établissement d'Art lab à santa Croce sull'Arno - artlabsrl.eu


L'entreprise italienne est née sur une intuition de Marcello Tatoni à la fin des années 1990, qui a eu l’idée, pionnière à l’époque, d’appliquer directement au cuir une impression digitale, tout en multipliant les expérimentations technologiques sur les traitements des peaux. En 2013, elle a été refondée donnant naissance à un véritable laboratoire artistique via la nouvelle société Art Lab, gérée par les deux fils du fondateur Ilaria Sassetti et Dario Tatoni et l’ingénieur Andrea Balleri.

Aujourd’hui, elle travaille avec les plus grandes maisons de mode et emploie près de 70 personnes, affichant un chiffre d’affaires autour de 5 millions d’euros. Sa valeur ajoutée est celle d’offrir à ses clients le cycle complet des finissages grâce à des outils de pointe.

Cette opération permet à Christian Dior de renforcer ses capacités productives, en particulier en Italie, où sont réalisés les produits de luxe à haute valeur ajoutée. La griffe parisienne, dont les ventes n’ont cessé de croître ces dernières années, a aussi programmé la construction d’une nouvelle usine de chaussures dédiée aux hommes, à Fossò, en Vénétie, juste en face de son site dédié aux souliers féminins. Elle compte par ailleurs dans le pays deux sites de maroquinerie à Naples, un autre à Florence et une usine de sacs à Lugagnano Val D’Arda, située entre Parme et Plaisance. A cela s’ajoute l'atelier de fabrication de sacs inauguré en février à Casarano dans le Salento, au fin fond des Pouilles, en partenariat avec le producteur local Antonio Filograna-Sergio.

Concernant le groupe, la division LVMH Métiers d’Art a également investi dans la Péninsule récemment dans le secteur du cuir, en rachetant la tannerie de cuir exotique Ally Projects, située elle-aussi à Santa Croce sull’Arno, et en prenant une participation dans le fabricant de prêt-à-porter en cuir haut de gamme Roban's, implanté en Toscane.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com