×
Publicités
Par
AFP
Publié le
27 juin 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Collections masculines: road trip chic aux Etats-Unis avec Vuitton

Par
AFP
Publié le
27 juin 2013

PARIS, 27 juin 2013 (AFP) - Louis Vuitton a proposé jeudi tout un vestiaire pour un road trip l'été prochain, mais il y en avait pour tous les goûts dans les défilés, au deuxième jour de la mode masculine, aussi bien pour ceux qui ont des rêves bucoliques que pour les amateurs de métal.

En janvier, le Britannique Kim Jones, chez Louis Vuitton, voyageait au Bhoutan. Pour sa collection printemps-été 2014, il s'est inspiré d'un road trip entre la côte est et la côte ouest américaine. Le défilé commence avec des hommes chics que l'on verrait très bien dans les années 60 à Manhattan, avec leurs costumes près du corps, parfaitement coupés. Ils osent les petits carreaux aussi bien sur la veste que sur la chemise, même quand elles sont portées ensemble. Le soir, ils sortent le nœud papillon noir, allié à un costume clair ou dépareillé.

L'une des silhouettes masculines de Louis Vuitton printemps-été14. Photo: AFP/François Guillot.


Pour voyager, l'homme Vuitton sait être plus décontracté: il se glisse alors dans un blouson du genre Teddy, mais avec "Louis Vuitton" écrit dans le dos. D'ailleurs, on l'imagine bien sur le dos de David Beckham, qui était au premier rang du défilé. Il y a aussi des vestes en cuirs couleur caramel bien ajustées. D'autres se rapprochent de la saharienne, pour arpenter le désert. Ce ne serait pas un défilé Vuitton sans maroquinerie. Du sac pour ordinateur, au sac de voyage ou à la petite valise, les mannequins ont porté des bagages clairs (gris et beiges). Le damier est omniprésent, mais le logo Vuitton se fait plus discret.

Des fleurs partout

Le Belge Dries Van Noten a pour sa part des rêves bucoliques. Messieurs, il va falloir s'habituer à porter des fleurs! Elles ont fait leur apparition mercredi chez Valentino et Julien David, étaient toujours là jeudi matin chez Phillip Lim, mais Dries Van Noten est le premier à leur accorder une telle place. Elles sont quasiment dans toutes ses silhouettes. Un mannequin défile en bermuda - pièce vraiment incontournable l'été prochain - bleu marine avec de grosses fleurs jaunes; d'autres, rose pâle, décorent une chemise bleu foncée légèrement transparente. Enfin, un imperméable sombre avec des fleurs bleu et vert foncé termine la silhouette.

L'homme Dries Van Noten est à l'aise dans ses vêtements, marche avec une main dans la poche, mais reste toujours élégant. Les manteaux de demi-saison sont ceinturés à la taille. Le créateur a dessiné de superbes vestes militaires. Le vestiaire est globalement sombre, mais des touches de couleur (notamment moutarde) apparaissent parfois.

Bien loin de ce look poétique, Rick Owens a présenté un show complètement déjanté, avec de la musique punk/metal à fond et des guitaristes dans les airs, la tête en bas. On en oublierait presque les modèles. L'Américain Rick Owens a fait du... Rick Owens, avec presque uniquement du noir et beaucoup de cuir. La plupart des coupes sont droites, comme de grandes tuniques en cuir. Les audacieux pourront porter un blouson en cuir près du corps, avec un dos nu, recouvert de franges.

Dans un tout autre genre, Yohji Yamamoto est resté fidèle à son style, avec des vêtements larges et décontractés. Des pantacourts amples et légers, des pantalons noir brillants, de longs trenchs noir métallique, des vestons en lin foncés habillaient les mannequins aux cheveux longs tressés. Le créateur s'est permis une touche claire au milieu de tout ce noir, avec des ensembles blancs.

Les défilés pour l'homme se poursuivent vendredi, avec notamment Givenchy et Berluti, puis ça sera au tour des défilés haute couture dès dimanche soir.

Par Caroline TAIX

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.