×
Par
AFP
Publié le
18 janv. 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Contrefaçon : Chanel accepte une médiation judiciaire avec World Tricot

Par
AFP
Publié le
18 janv. 2006

PARIS, 18 jan 2006 (AFP) - La maison de couture Chanel a indiqué avoir accepté la médiation proposée le 11 janvier par le tribunal de commerce de Paris, pour régler le litige l'opposant à son sous-traitant World Tricot, qui l'accuse de contrefaçon et rupture abusive des relations contractuelles.


Campagne publicitaire Chanel collection automne-hiver 2005/2006 (Daria Werbowy photographiée par Karl Lagerfeld)

World Tricot avait immédiatement accepté la proposition du président du tribunal de commerce de Paris, Jean-Pierre Lucquin.

"La division Mode de Chanel a décidé d'accepter la médiation", a-t-elle indiqué mercredi dans un communiqué, soulignant que "sans préjuger du résultat des discussions, elle se félicite de pouvoir donner une nouvelle chance au dialogue".

M. Lucquin, qui avait recommandé aux parties d'éviter "l'effet médiatique" dans le cadre de la médiation, leur avait expliqué: "vous avez trois mois pour arranger votre affaire, et si vous n'arrivez pas d'ici là à trouver une solution, la voie judiciaire reste ouverte".

World Tricot a assigné le 14 octobre 2005 Chanel sur le fond, pour "contrefaçon et parasitisme" ainsi que pour "rupture abusive des relations contractuelles".

Sa fondatrice, Carmen Colle, affirme avoir reconnu l'un de ses modèles dans la vitrine d'une boutique Chanel lors d'un séjour à Tokyo en mars 2005.

Chanel réfute ces accusations. Selon la maison de luxe, la création de modèle n'est pas le fait de World Tricot. Le sous-traitant aurait simplement effectué un travail d'exécution qui ne permet pas de revendiquer la création.

Chanel a souligné qu'elle travaillait avec 269 fournisseurs, et que c'était la première fois que ce droit de création lui était contesté.

"La société regrette que les relations commerciales avec World Tricot ne se soient pas concrétisées par un contrat qui aurait permis de clarifier la règle du jeu et probablement d'éviter ce malentendu", a ajouté Chanel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.