×

Cosmétiques : un spray créant un masque en nanofibres lancé par le japonais Kao

Par
AFP-Relaxnews
Publié le
today 4 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

(AFP) - Le groupe nippon de cosmétiques Kao a lancé mercredi la commercialisation au Japon d'un masque facial hydratant d'un nouveau genre, premier produit de beauté au monde selon lui à produire une "peau" en nanofibres avec un vaporisateur.



Après l'application d'une lotion absorbante sur le visage, les utilisateurs utilisent un spray qui va vaporiser des nanofibres, dont la taille fait à peine un centième de l'épaisseur d'un cheveu. Ces nanofibres, dont la composition précise reste confidentielle, vont aussitôt s'agglutiner pour former un film transparent, lequel va créer un effet de serre pour la peau en dessous, en absorbant l'humidité tout en laissant la zone respirer. Cette sorte de "seconde peau" peut être portée la nuit ou retirée après une minute environ.

"C'est la première fois qu'un produit cosmétique utilise une telle technologie", a déclaré à l'AFP Masayuki Uchiyama, un expert de la peau du groupe Kao, qui est derrière cette innovation qui sera dans un premier temps commercialisée par deux de ses marques : Sensai et Est.

Développé en collaboration avec Panasonic, ce spray vaporisateur a nécessité dix ans de recherches, a ajouté Masayuki Uchiyama : "Nous avons eu du mal à réduire la taille de l'appareil".

Malgré son prix élevé - 50 000 yens, soit 416 euros environ - Kao estime que les ventes du produit pourraient atteindre 100 milliards de yens par an (832 millions d'euros) s'il était étendu au marché médical, pour traiter des cicatrices.

De nombreux pansements vaporisés en spray existent toutefois déjà sur le marché pour traiter des brûlures ou des plaies, avec des technologies différentes.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2020 AFP-Relaxnews.