×
Par
AFP
Publié le
8 juil. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Covid-19: plus de 4 millions de morts, état d'urgence à Tokyo pendant les JO

Par
AFP
Publié le
8 juil. 2021

Le monde a franchi le seuil des quatre millions de morts du Covid-19, au moment où la pandémie reprend en intensité sous l'impulsion du variant Delta, notamment en Asie, où le Japon a décrété jeudi l'état d'urgence sanitaire à Tokyo pendant les Jeux Olympiques.


Des soignants aident un malade du Covid-19 dans un hôpital de Surabaya, dans la province de Java oriental, le 8 juillet 2021 - AFP



Le patron de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a annoncé mercredi que le bilan du Covid-19 avait "dépassé le tragique jalon de quatre millions de morts", et averti que le "monde était à un point dangereux dans cette pandémie", en raison des nouveaux variants et de la levée des restrictions sanitaires.

Le Covid-19 a fait au moins 4.004.966 morts dans le monde depuis son apparition fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 10H00 GMT.

Dans une Asie durement touchée par la flambée épidémique portée par le variant Delta, plus contagieux, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga a annoncé jeudi un nouvel état d'urgence sanitaire à Tokyo.

Cet état d'urgence, qui durera jusqu'au 22 août, sera en place pendant toute la durée des Jeux olympiques, qui doivent s'ouvrir dans deux semaines et jusqu'au 8 août.

Avant l'annonce de ces mesures, le ministre japonais chargé du dossier Covid-19, Yasutoshi Nishimura, avait indiqué que "le nombre de nouveaux cas continue d'augmenter à Tokyo", et que "le variant Delta, plus infectieux, représente désormais environ 30% des cas".

L'Indonésie, quatrième pays le plus peuplé au monde avec près de 270 millions d'habitants, est, elle, confrontée à sa pire vague épidémique depuis le début de la crise, avec des centaines de décès et plus de 30.000 nouveaux cas chaque jour.
Le système de santé est débordé par un afflux de patients, et les Indonésiens s'arrachent l'ivermectine, un traitement antiparasitaire plébiscité par des hommes politiques et des influenceurs comme un remède miracle contre le Covid-19, en dépit des recommandations officielles contre ce produit.

"Nous n'en avons plus car de nombreux clients sont venus en acheter", témoigne Yoyon, responsable d'une association professionnelle de pharmaciens de la capitale.


Le monde face au coronavirus / - AFP



Le pays a élargi mercredi ses restrictions, alors que des mesures drastiques étaient déjà en place depuis samedi sur les îles de Java et Bali. Les nouvelles restrictions, en vigueur jusqu'au 20 juillet, s'appliqueront à des dizaines de villes, de Sumatra (ouest) jusqu'à la Papouasie occidentale (est).

USA: les cas augmentent à nouveau




Ailleurs en Asie, le Vietnam a décrété un confinement à Ho Chi Minh-Ville. À partir de vendredi, les neuf millions d'habitants seront tenus de rester chez eux pendant deux semaines, après que 8.000 cas ont été enregistrés dans la ville.

La Corée du Sud, autrefois considérée comme un modèle face au coronavirus, a de son côté signalé jeudi près de 1.300 nouvelles infections, un record depuis le début de la pandémie.

Le gouvernement australien a pour sa part annoncé qu'il allait envoyer 300.000 doses de vaccin à Sydney, la plus grande ville du pays, qui en est à sa troisième semaine de confinement, face à une résurgence du virus due au variant Delta.

Aux Etats-Unis, où la campagne de vaccination a pourtant été un succès, les cas de covid-19 augmentent à nouveau, selon les données des autorités sanitaires mercredi. La moyenne sur sept jours du nombre de nouvelles infections quotidiennes se situait mardi à un peu moins de 13.900 cas, quand elle était d'environ 11.500 il y a deux semaines. Et le variant Delta, apparu initialement en Inde, est désormais majoritaire dans le nombre de cas.

Au Brésil, deuxième pays le plus touché au monde par la pandémie après les Etats-Unis, le variant Delta "circule déjà" dans l'Etat de Sao Paulo, le plus peuplé du pays, ont annoncé les autorités sanitaires locales.
En Europe, face à la propagation rapide du variant Delta, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes a conseillé aux Français jeudi "d'éviter l'Espagne et le Portugal" cet été.
"C'est une recommandation sur laquelle j'insiste, il vaut mieux rester en France ou aller dans d'autres pays", a-t-il ajouté.

"C'est dur"



La situation sanitaire s'est brutalement détériorée ces derniers jours en Espagne, avec une explosion du nombre de contaminations au Covid-19 chez les jeunes, et la Catalogne (nord-est) a décidé mardi de réimposer des restrictions.

Au Portugal, la part du variant Delta dans les nouveaux cas de coronavirus détectés dans le pays a augmenté à presque 90%, selon un rapport.

L'Algérie a, elle, dépassé la barre des 500 contaminations quotidiennes, pour la première fois depuis novembre 2020, alors que le pays le plus peuplé du Maghreb craint une nouvelle vague de Covid-19.

En Russie, pays qui a enregistré la semaine passée plusieurs records de décès quotidiens à Moscou et à Saint-Pétersbourg, la situation s'aggrave tandis que la vaccination de la population est très poussive.

Dans la "zone rouge" de l'hôpital Mariïnskaïa de Saint-Pétersbourg, la nouvelle vague de coronavirus due au variant Delta fait des ravages et la quasi totalité des 760 lits disponibles sont occupés.

"C'est dur, il nous arrive de perdre jusqu'à trois kilos par jour à cause de la chaleur" qui s'est abattue ces dernières semaines sur Saint-Pétersbourg, lance docteur Alexeï Lepakov. "Mais on s'y est habitués".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Tags :
Autres
Industrie