×
Publié le
22 nov. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des colis 12% moins nombreux pour les fêtes en 2022

Publié le
22 nov. 2022

Alors que le Black Friday ouvre une période des achats de fêtes frappée par l'inflation, les plateformes d'expédition tablent sur une contraction de 12% du nombre de colis expédiés sur la période par rapport à 2021, selon une analyse menée par Sendcloud. Qui table sur un pic le 28 novembre.


Shutterstock


La plateforme spécialisée dans l'expédition de colis s'appuie dans son calcul sur l'analyse chiffrée des différents rendez-vous commerciaux de la fin d'année. Une période qui débute par la Journée des Célibataires d'Alibaba le 11 novembre, qui occasionnerait une première légère hausse des expéditions par rapport à des journées normales, avec désormais une enseigne sur six prenant part à l'opération.

Pour Sendcloud, cependant, cette fin d'année va subir une contraction mécanique des commandes en ligne, et donc des expéditions, de 12% par rapport à la fin d'année 2021. La raison: après les restrictions de fin 2020 et le rebond épidémique de la fin 2021, les clients ont cette année toute latitude pour choisir entre commerces physiques ou en ligne.

En parallèle, les ventes en ligne de cette fin d'année vont être confrontées à certaines limitations: "Les e-commerçants devront faire face à des réseaux de colis encombrés, notamment en raison du manque de personnel", prévient ainsi le CEO de Sendcloud Rob van den Heuvel.


Sendcloud


Le Black Friday du 25 novembre devrait, lui, occasionner une accélération 65% des expéditions par rapport à une période normale. Et ce ne serait là que le prélude à une explosion de 117% pour le Cyber Monday du 28 novembre. Ce jour "le plus chargé de l'année" représenterait des niveaux d'expédition dépassant de 265% ceux d'une journée normale, selon l'historique de la base de données Sendcloud.

39% des Français envisagent de moins dépenser



Ce Black Friday sera dans tous les cas unique en son genre, marqué à la fois par les transformations de comportement d'achat occasionnées par la crise sanitaire, et par l'inflation galopante ayant suivi l'invasion de l'Ukraine. Selon une enquête Toluna pour la fédération de la vente en ligne (Fevad), 35% des Français déclarent se trouver dans un état d’esprit moins positif qu’en 2021, et 39% envisagent de moins dépenser pour leurs achats de fin d'année.

Côté montant, les Français se donneraient un budget moyen de 490 euros pour cadeaux et préparatifs des festivités de Noël. Quant au Black Friday, les incertitudes sont plus nombreuses, comme l'illustrent les diverses études disponibles réunies par FashionNetwork.com (lire notre article dédié).

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com