×
Publié le
23 nov. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Energie Fruit lance une application pour tracer ses produits

Publié le
23 nov. 2021

Spécialisée dans la création, la commercialisation et la distribution de produits de soin, la société française Bloomup,  déploie B-Heart, une application qui permet d’en savoir davantage sur les produits de sa marque d'hygiène Energie Fruit, du lieu à la date de fabrication en passant par la provenance des matières premières.
 

Energie Fruit lance B-Heart sa plateforme de traçabilité


"Les consommateurs peuvent scanner un QR code qui renvoie vers une plateforme (...) qui est sécurisée par la technologie blockchain pour garantir un maximum de transparence et traçabilité. Même si nous ne sommes pas encore parfaits, le lancement de cette application va aussi nous permettre de nous améliorer mais aussi d’embarquer nos partenaires et fournisseurs dans un cercle vertueux et à termes d’assurer un sourcing durable sur chacune de nos matières premières", détaille Maxime Finaz de Villaine, PDG de Bloomup.
 
Ancien cadre de chez L’Oréal, Maxime Finaz de Villaine a repris il y a trois ans, aux côtés de deux autres actionnaires, Bloomup via une levée de fonds menée par Frenchista Capital, sa holding d'investissement créée en 2018.

Fondée en 2010 par Carol-Ann Lovera, qui a quitté la société, et Sophie Blin, qui opère désormais comme directrice commerciale, Bloomup distribue en France des marques étrangères comme la griffe japonaise Babyfoot, spécialiste des masques pour les pieds, ou les produits capillaires Toni&Guy. 90% du chiffre d’affaires de la société, estimé à environ 10 millions d’euros, est toutefois réalisé par Energie Fruit.
 
Lancée en 2013 pour proposer une marque axée sur la naturalité en grandes et moyennes surfaces (GMS), Energie Fruit s’est depuis fait une place dans les rayons de la grande distribution largement trustés par les grands groupes. La marque, qui prône le "100% plaisir et 0 superflu", développe des produits fabriqués en France aux formules composées d’ingrédients d’origine naturelle, parfois certifiés bio et végans par Peta.

Versant distribution, outre les grandes surfaces, la marque est présente dans quelques parapharmacies, mais également sur des plateformes de e-commerce comme l'e-shop de Nocibé. "Notre cœur de cible est une femme dans la trentaine, ce qui n’est pas courant dans la grande distribution. Nous avons également un écosystème très digitalisé car nous sommes une marque innovante, ce qui est indispensable pour se faire sa place en GMS", détaille Maxime Finaz de Villaine.
 
La marque, qui propose une cinquantaine de références pour les cheveux et le corps, se diversifiera prochainement dans les produits de rasage et d’épilation. Quant à l'entreprise Bloomup, elle pourrait prochainement lancer une nouvelle marque, même si, comme les autres acteurs du secteur, elle pâtit de la hausse du coût des matières premières et des transports. "Cela fait six mois que nous subissons la hausse des prix. Pour l’instant, nous avons réussi à l’absorber en rognant sur nos marges." 
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com