×
Publié le
5 avr. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Eram teste à sa façon le principe de la consigne, avec des paires de baskets

Publié le
5 avr. 2022

Renforçant sa politique en matière de RSE, Eram poursuit ses expérimentations en s'essayant au principe de la consigne. L'enseigne dévoile "1927", une ligne de baskets plus durables, dont l'appellation évoque la date de création de l'entreprise du Maine-et-Loire. Ces sneakers seront vendues à partir du mois de juin au prix de 120 euros. Au bout d'un an, le client pourra renvoyer sa paire à Eram, qui lui redonnera alors 20 euros en bon d'achat.


Sneaker de la ligne 1927 - Eram


Ces quatre modèles au design épuré sont fabriqués à partir d'un cuir italien certifié LWG Gold, avec une doublure intégrant 35% de polyester recyclé, ainsi qu'une semelle sourcée au Portugal contenant 70% de caoutchouc recyclé. Ce dernier "résulte de la réutilisation des rebuts de notre fournisseur", précise Eram. L'empreinte carbone de ces modèles s'échelonne entre 4,38 et 5,65kg de CO2, contre une moyenne de 7,77kg de CO2 pour les baskets classiques de la marque.

L'objectif d'Eram est d'essayer de mettre en place une dynamique circulaire. Car après l'usage, les paires récupérées par l'enseigne seront remises en état puis proposées à la vente dans son réseau de corners de seconde main (à 50% de leur prix initial), et, si trop abîmées, elles seront envoyées chez son fournisseur de semelles "pour être entièrement broyées puis réutilisées dans la fabrication de semelles".

Dans le monde de la mode, la consigne est déjà une solution expérimentée par quelques marques éthiques, comme la griffe de sneakers Panafrica, les jeans 1083, et les marques de vêtements Hopaal et Atelier Unes (pour les collants).


Eram


Le test d'Eram s'inscrit dans un ensemble d'initiatives prises par la chaîne pour que son activité devienne moins néfaste pour l'environnement. A ce jour, Eram revendique 24% de produits éco-conçus dans son offre, et vise 30% à horizon 2025. De plus, 7% de ses articles sont confectionnés en France, dans son usine de Montjean-sur-Loire (près d'Angers), et 34% en Europe.

La marque aux 165 magasins teste aussi de nouvelles fibres, faisant entrer le chanvre dans son offre du printemps-été 2022 (via un mélange chanvre-coton). Enfin, Eram poursuit son projet d'affichage environnemental (QR Code sur les étiquettes de 55 références), après avoir mis au point une calculette interne, validée par l'Afnor, qui mesure l'impact de ses produits. Une démarche proactive dans l'attente de la mise en place de normes françaises ou européennes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com