×
Publié le
10 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Euratex lance un programme de coopération avec la filière textile d'Ukraine

Publié le
10 mai 2022

La confédération européenne de l'industrie textile Euratex annonce le lancement de l'initiative EUTI, ou "EU-Ukraine Textile Initiative", démarche dont l'objectif est de faciliter les coopérations entre les entreprises européennes et ukrainiennes du textile-habillement.


Shutterstock


L'initiative est initiée conjointement avec l'association ukrainienne des entreprises de l'industrie du textile et du cuir, l'Ukrlegprom. La coordination des deux fédérations est confiée à Olena Garkusha, spécialiste de l'industrie textile ayant évolué sur le marché ukrainien et aujourd'hui basée à Bruxelles.

"Soutenir l'industrie textile est notre façon d'aider le peuple ukrainien. Nous encourageons nos membres européens à se connecter via EUTI et à développer des partenariats durables", a indiqué le directeur général d'Euratex, Dirk Vantyghem. De son côté, Tetyana Izovit, à la tête du conseil d'administration de l'Ukrlegprom, souligne la force du textile ukrainien en termes de savoir-faire et de travailleurs qualifiés tout en concédant que "(les entreprises ukrainiennes) sont capables et désireuses de travailler avec l'UE, mais manquent de contacts, de clients et de fournitures".

Comme l'avait pointé FashionNetwork.com au début de l'invasion de l'Ukraine, les liens entre les filières textiles de l'UE et de l'Ukraine sont loin d'être anodins. Les derniers chiffres des douanes européennes indiquent que l'Ukraine a été en 2021 le 19e fournisseur de l'UE en habillement (339 millions d'euros) et également en textile (164 millions d'euros).

Pour l'UE, l'Ukraine est par ailleurs un marché d'exportation notable. L'an passé, le pays était le 11e plus gros importateur d'habillement européen (616 millions d'euros), et arrivait 9e au classement des pays clients du textile européen (675 millions d'euros).

"Il est possible d'étendre cette relation, à la fois à court terme - pour répondre aux besoins urgents, par exemple en matière de tissus militaires et médicaux - mais aussi à plus long terme", pointe Euratex. "En tant que partenaire de la convention PEM (paneuro-méditerranéenne, ndlr), l'Ukraine peut jouer un rôle important dans la chaîne d'approvisionnement en textile et en habillement de l'Europe. La suspension proposée par l'UE des droits de douane sur les produits importés d'Ukraine offrira de nouvelles opportunités".

L'annonce de programme UE-Ukraine intervient dans un contexte complexe pour l'industrie européenne. Avant même la guerre, Euratex tirait la sonnette d'alarme quant à la flambée des coûts de l'énergie (électricité, gaz…) qui met à mal la rentabilité de certaines étapes de production. Les entreprises doivent en outre jouer avec la hausse des coûts de transport induite par la crise sanitaire, et depuis renforcée par les temps de vol rallongés depuis l'Asie, et par la congestion des ports chinois. Autant de facteurs qui poussent les enseignes à augmenter leurs prix, à l'heure où la consommation marque le pas en Europe en réponse à l'inflation.



 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com