×

Foot Locker signe un solide troisième trimestre

Publié le
today 26 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après avoir connu un premier semestre légèrement positif (+1,2 %), le groupe Foot Locker enregistre une activité plus dynamique en ce troisième trimestre, puisque ses ventes ont augmenté de 3,9 %, à 1,932 milliard de dollars, ce qui correspond à 1,753 milliard d’euros. Surtout, à périmètre comparable, c’est une progression de 5,7 % qui a été constatée, signe notamment que la réorganisation du parc de magasins s’opère positivement pour la firme américaine (Foot Locker, Champs Sports, Runners Point…).


Le nouveau concept Power Store, ici aux Etats-Unis avec l'offre Jordan, a été lancé en début d'année 2019. - Foot Locker


Sur ce trimestre clos le 2 novembre 2019, le distributeur d’articles de sport a vu sa marge brute progresser de 31,6 % à 32,1 % en un an, tandis que son bénéfice net a légèrement décliné, passant de 130 à 125 millions de dollars. De plus, si l’on cumule les ventes des neuf premiers mois, la société a vu ses ventes croître de 2,1 % pour atteindre 5,784 milliards de dollars.

« Nous sommes satisfaits de notre performance du trimestre, qui reflète le succès de notre orientation stratégique sur la construction des relations encore plus étroites avec nos clients et un renforcement des relations avec nos fournisseurs », a déclaré le PDG Richard Johnson. La directrice financière Lauren B. Peters a de son côté mis en lumière une forte activité au moment de rentrée scolaire en août et septembre, « démontrant notre forte connexion avec les plus jeunes ».

Concernant le réseau de boutiques, la société précise en exploiter 3 160 dans le monde. Des mouvements se sont opérés comme par exemple 16 fermetures pour 4 ouvertures sous enseigne Foot Locker aux Etats-Unis, et 12 fermetures pour 6 inaugurations Foot Locker en Europe. Dans le même temps, près de 80 relocalisations ou rénovations sont intervenues sur tout le réseau du groupe. Son récent format de magasin, baptisé Power Store, censé engager plus directement la communauté et proposer des opérations ciblées et des produits exclusifs, a ouvert sur le dernier trimestre deux nouvelles unités, à Francfort et Melbourne.

Dans le but de nouer des partenariats plus forts avec ses clients, Foot Locker étend également son nouveau programme de fidélité nommé FLX : après l’avoir testé aux Etats-Unis avec l’enseigne Lady Foot Locker ainsi que sur le marché néerlandais en Europe, l’enseigne annonce que celui-ci vient tout juste d’être lancé en France et au Royaume-Uni. Avant un déploiement plus large en 2020 dans d’autres pays du Vieux Continent, ainsi qu’outre-Atlantique.

En Europe, Foot Locker a développé de nouvelles expériences en magasin en tandem avec les marques de sport. Notamment avec Nike et Jordan, dans l’optique de proposer du storytelling, du contexte historique et un aménagement marquant autour des produits. « Les résultats obtenus sont très encourageants, avec une prise de conscience et une interaction accrue avec les clients, permettant une conversion améliorée », décrit le dirigeant. En outre, des espaces d’inspiration (et connectés aux réseaux sociaux) dédiés à l’offre femme vont être expérimentés dans 20 points de vente en Europe, et 25 unités aux Etats-Unis d’ici la fin d’année.

Enfin, sur ce dernier trimestre, le groupe a fait naître son incubateur interne dénommé Greenhouse. Un projet censé favoriser l’émergence de nouvelles idées et partenariats pour continuer d’alimenter sa croissance. Dans ce cadre a par exemple été réalisé un investissement minoritaire dans la jeune société NTWRK, qui est une plateforme et appli mobile de shopping via des vidéos, travaillant avec des célébrités.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com