×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
10 déc. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Frasers Group réalise une croissance de 23,6% au premier semestre

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
10 déc. 2021

Frasers Group, le géant britannique du retail, dévoile ses résultats du premier semestre, soit les 26 semaines allant jusqu’au 24 octobre. Le groupe a construit son succès sur sa chaîne Sports Direct, et possède aujourd'hui également House of Fraser, Flannels, Jack Hills et plusieurs autres enseignes. Au total, son chiffre d'affaires a bondi de 23,6 % à 2,339 milliards de livres (2,74 milliards d’euros).


Flannels


Au Royaume-Uni, les ventes d’articles de sport ont progressé de 27,6% à 1,367 milliard de livres (1,6 milliard d’euros). Les pièces de lifestyle premium enregistrent une croissance de 33,6% avec 427,9 millions de livres (500,97 millions d’euros), principalement grâce aux nouvelles boutiques Flannels, aux bons résultats du e-commerce et à la forte reprise de l’activité suite à la réouverture des boutiques après le dernier confinement au Royaume-Uni. La croissance des revenus de Flannels continue à "dépasser les attentes", mais le montant des ventes réalisées par House of Fraser n’a pas été révélé.

En Europe, le retail décolle de 13,6% avec 399,8 millions de livres (468,07 millions d’euros) de chiffre d'affaires, principalement grâce aux belles performances de l’Irlande et à la comparaison flatteuse en raison des confinements de l’année dernière.

Dans le reste du monde, en revanche, le retail est à la traîne avec une baisse de 14,9% à 65,6 millions de livres (76,8 millions d’euros). Du côté de la vente en gros et des licences, toutefois, les nouvelles sont bonnes avec +10% à 79,4 millions de livres (92,96 millions d’euros).

La marge brute du groupe augmente légèrement, avec 44,7% contre 44% à la même période l’an dernier. Les bénéfices après impôts augmentent de 70,3% à 143,7 millions de livres (168,24 millions d’euros).

Un contexte incertain qui amène à la prudence



L’entreprise se déclare satisfaite de ces performances, mais elle reste prudente en raison d’une "ombre d’incertitude" pesant sur l’activité, en raison de "plusieurs difficultés macroéconomiques qui se profilent à l’horizon". Elle sous-entend par là la hausse des coûts, les problèmes d’approvisionnement, la possible diminution du pouvoir d’achat des consommateurs et le risque de nouvelles mesures préventives face à la reprise de la pandémie de Covid-19. L’Angleterre vient de passer au "plan B" et de nouveaux confinements restent envisageables en Europe.

Malgré tout, le groupe est convaincu de pouvoir réaliser des bénéfices ajustés avant impôts compris entre 300 et 350 millions de livres (350 à 410 millions d’euros environ) pour l’exercice en cours qui se terminera le 24 avril, "en supposant qu’il n’y aura pas de confinements stricts imposés au Royaume-Uni, notamment pendant la période cruciale de Noël".

En juin dernier, un nouveau flagship de Sports Direct a ouvert sur Oxford Street, à Londres. Récemment, Flannels a de son côté inauguré deux magasins anglais, dans le centre commercial Meadowhall à Sheffield et à Leicester Fosse Park. En novembre, la société a aussi acheté un terrain à Bitburg, en Allemagne. Ce site devrait être destiné à la construction d’un nouvel entrepôt de près de 10.000 mètres carrés, ce qui devrait améliorer les capacités de livraison de l’entreprise en Europe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com