×

G-III : les résultats trimestriels déçoivent les analystes

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
today 6 déc. 2019
Temps de lecture
access_time 5 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

G-III Apparel, le groupe new-yorkais qui contrôle Donna Karan et DKNY, a annoncé une augmentation de 5,2 % de son chiffre d'affaires au cours du troisième trimestre, en-dessous de ses propres estimations : ce qui, combiné avec la baisse des prévisions de la société pour l'exercice entier, a fait chuter le cours de ses actions de 6 % mercredi jour de l'annonce. Mais est reparti à la hausse depuis.


États-Unis : les résultats trimestriels de G-III ont déçu les analystes - Instagram: @dkny

 
Pour le troisième trimestre qui a pris fin le 31 octobre 2019, G-III a enregistré des ventes nettes de 1,13 milliard de dollars (1,02 milliard d'euros), en hausse par rapport aux 1,07 milliard de dollars engrangés pendant la période correspondante de l'exercice précédent. Les analystes, interrogés par FactSet et cités par MarketWatch, s'attendaient à ce que l'entreprise affiche des ventes trimestrielles de 1,17 milliard de dollars (1,05 milliard d'euros).

Le bénéfice net trimestriel s'est établi à 95,4 millions de dollars (86 millions d'euros) contre 94 millions de dollars (84,7 millions d'euros) pendant la période correspondante de l'exercice précédent.

"Nous sommes heureux d'annoncer que les résultats du troisième trimestre ont dépassé nos attentes en matière de résultats nets", se réjouit Morris Goldfarb, PDG de G-III, dans un communiqué. "Nous avons maintenu une bonne dynamique dans nos activités de gros, en dépit de l'environnement difficile du commerce de détail et du contexte macroéconomique."
 
Depuis le début de l'exercice, les ventes nettes de G-III ont totalisé 2,41 milliards de dollars, en hausse de 4,3 % par rapport aux 2,31 milliards de dollars enregistrés pendant les trois premiers trimestres de l'exercice précédent. Le bénéfice net pour la période a atteint 118,5 millions de dollars (106,8 millions d'euros), en hausse par rapport aux 113,0 millions de dollars pour la période correspondante de l'exercice précédent.

Par ailleurs, la société a révisé à la baisse ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice afin de tenir compte de l'impact prévu de l'augmentation des droits de douane entrée en vigueur le 1er septembre dernier.
 
G-III s'attend désormais à réaliser un bénéfice net annuel compris entre 147 et 152 millions de dollars pour un chiffre d'affaires d'environ 3,20 milliards de dollars. Les prévisions publiées antérieurement par le groupe tablaient sur un bénéfice net compris entre 154 et 159 millions de dollars, avec un chiffre d'affaires net d'environ 3,30 milliards de dollars.

Outre Donna Karan et DKNY, le portefeuille de marques contrôlé par G-III comprend notamment Vilebrequin, Jessica Howard et Andrew Marc. L'entreprise détient également des licences avec Calvin Klein, Tommy Hilfiger, Karl Lagerfeld Paris, Kenneth Cole, Levi's et Dockers. A l’occasion de la présentation de ces résultats, Morris Goldfarb en a d'ailleurs profité pour faire un point sur quelques-uns des fleurons de G-III lors des échanges avec les analystes financiers mercredi 4 décembre.

Le PDG du groupe a évoqué en premier lieu la santé de Calvin Klein dont il a récemment obtenu la licence jeans femme pour le territoire américain. Au troisième trimestre 2019, Calvin Klein a vu ses ventes augmenter de 11 % comparées au troisième trimestre 2018. La marque a, entre autres, installé une série de corners CK Jeans chez des partenaires grands comptes dont 25 chez Macy’s, y compris au sein de son flagship new-yorkais sur Herald Square. G-III envisage d’atteindre les 250 millions de dollars de chiffre d’affaires avec CK Jeans Femme d’ici trois à quatre ans sur son marché. "C’est probablement l’une des marques féminines les plus diffusées en wholesale aux Etats-Unis et elle ne montre aucun signe d’essoufflement", précise le PDG.


Le groupe a récemment signé la licence CK Jeans Femme pour le marché américain - DR


Du côté de Tommy Hilfiger, il semblerait que l’on n’arrête pas une marque qui gagne…  La griffe enregistre, en effet, une croissance de 20 % de son chiffre d’affaires sur le troisième trimestre 2019 comparé à la même période l’année dernière. Une hausse des ventes portée par l’ensemble des catégories de produits.

Lancement de Tommy Jeans et DKNY Jeans à venir



Dès le printemps prochain, la marque américaine va lancer une ligne Tommy Jeans destinée à une cible plus jeune. Auparavant intégrée au sein de la division Tommy Hilfiger Sportswear, cette collection va donc prendre son envol et bénéficiera d’une distribution à part entière dans les rayons denim des grands magasins et des magasins sélectifs. La direction salue les partenariats avec Macy’s, Dillard’s et Nordstrom où la présence de la marque a été étoffée.

Le jean est également à l’honneur chez DKNY dont la ligne sera dévoilée aussi pour le printemps 2020. Cette ligne DKNY Jeans aura "une touche urbaine, chic et dynamique" afin de répondre aux besoins plus « casual » des consommateurs. Elle sera lancée "en douceur" au printemps 2020 et sera mise vraiment en avant dès l’automne 2020. DKNY a vu ses ventes croître en Europe et dans d’autres régions du monde. Elle est présente en Europe de l’Est, en Russie, Indonésie, Philippines, Asie du Sud-Est et en Corée. En Chine, la marque opère en joint-venture.

A propos de Lagerfeld, les résultats ont été en recul sur le troisième trimestre 2019 en comparaison au troisième trimestre 2018. Une baisse due à la fermeture de corners notamment chez Lord & Taylor. Le groupe souhaite compenser ces fermetures et développer la distribution de ce label présenté comme "lifestyle". G-III a signé au printemps dernier une licence pour le linge de lit et de toilette avec CHF Industries. La direction compte aussi sur le lancement de la ligne de cosmétique en septembre avec L’Oréal Paris et de la visibilité qu’elle va engendrer.

Quant à Vilebrequin, elle réalise une augmentation de ses ventes à "un chiffre" sur le troisième trimestre 2019. Elle a ouvert un magasin femme à Monaco qui vient compléter l’offre du magasin masculin de la principauté. La marque a également repris en direct le marché mexicain qui était auparavant géré par un distributeur. Elle compte actuellement neuf magasins en succursales et douze corners dans les grands magasins. En Chine, elle vient d’ouvrir un premier magasin en succursale à Shanghai qui vient s’ajouter aux deux magasins déjà inaugurés dans ce vaste pays avec deux partenaires différents.  
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com