×
Par
Les echos
Publié le
2 sept. 2005
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Groupe Go Sport regagne des parts de marché

Par
Les echos
Publié le
2 sept. 2005

Convaincu que la croissance du chiffre d'affaires est un « préalable indispensable à l'amélioration des résultats », Groupe Go Sport sacrifie la rentabilité à court terme au profit du dynamisme commercial.


Couverture du catalogue Go Sport septembre 2005

Le numéro trois français des ventes d'articles de sport derrière Décathlon et Inter- sport affiche une croissance très soutenue de son chiffre d'affaires hors taxes au premier semestre 2005 - il a progressé de 12,7 %, à 333,9 millions d'euros par rapport aux six premiers mois de 2004 -, mais également une aggravation de la perte nette de 17,7 %, à 9,3 millions d'euros, et de 17,5 %, à 12,1 millions d'euros, de la perte opérationnelle.

Présidé depuis avril 2004 par l'ancien patron de la FNAC Jean-Paul Giraud, lequel a immédiatement passé les comptes de cette filiale de Rallye à la paille de fer, Groupe Go Sport explique cette dégradation par « les investissements importants consentis pour développer l'activité, notamment le renforcement quantitatif et qualitatif des équipes de vente (embauche de 500 vendeurs experts), l'introduction des nouveaux concepts de magasins Go Sport et Courir, et aussi l'augmentation de certaines charges fixes, en particulier les coûts d'occupation des locaux ».

L'ensemble a gagné des parts de marché avec, à parc comparable, une progression de l'activité de 8,1 % en France (+ 5,6 % pour l'enseigne Go Sport, +18,6 % pour Courir et +4,3 % pour Moviesport), et de 16,2 % à l'international (+ 7 % à taux de change constants).

Il a amélioré de 0,4 point son taux de marge commerciale, à 43,5 % du chiffre d'affaires hors taxes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Les Echos