×

IC Group déçoit sur son deuxième trimestre et vend Saint Tropez

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 8 févr. 2019
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

IC Group revoit à la baisse ses prévisions pour son exercice 2018/19 après avoir présenté mercredi les résultats de son deuxième trimestre, jugés décevants. Le propriétaire danois, qui s'est séparé de Peak Performance en avril 2018, officialise à cette occasion la revente de sa marque Saint Tropez  à DK Company, effective au 31 janvier 2019. Il ne reste plus aujourd'hui dans son périmètre que les marques Tiger of Sweden et By Malene Birger.


By Malene Birger


Et si Saint Tropez était toujours dans son giron au deuxième trimestre de son exercice, courant d'octobre à décembre derniers, le groupe avait déjà anticipé sa cession en publiant des résultats avec et sans la marque.

IC Group a ainsi réalisé un chiffre d'affaires trimestriel de 321 millions de couronnes danoises(43 millions d’euros) avec Saint Tropez, en baisse de 5,3 %. Mais en la retirant de son périmètre, il affiche une légère hausse de 1,1 % à 271 millions de couronnes danoises (36 millions d’euros). Son taux de marge perd 10 points pour s'établir à 53,5 %.

Son résultat opérationnel dégringole et passe dans le rouge. Il était de 1 million de couronnes danoises au deuxième trimestre 2017/18. Il passe à -72 millions, soit près de 10 millions d'euros. Mais, si l'on exclut Saint Tropez, IC Group redevient profitable et atténue sa chute. Le bénéfice d'exploitation tombe alors à 2 millions de couronnes danoises (270 000 euros) contre 7 millions (940 000 euros) il y a un an, avant coûts exceptionnels liés à la transformation d’IC Group.

Concernant les deux marques restant sous sa coupe, Tiger of Sweden et By Malene Birger, elles présentent des résultats contrastés. La première affiche une croissance de 3,7 % à 196 millions de couronnes danoises (26 millions d’euros), quand la seconde connaît un repli de 3,8 % à 75 millions de couronnes danoises (10 millions d’euros).

Tiger of Sweden réussit sur le trimestre à générer un bénéfice d’exploitation de 4 millions de couronnes danoises (540 000 euros) et revient à la rentabilité après les pertes de 3 millions de couronnes (- 400 000 euros) de l’année précédente. By Malene Birger tombe à 2 millions de couronnes danoises (270 000 euros), contre 5 millions (670 000 euros) précédemment.

Face à ces résultats en berne, les prévisions pour l’année entière ont été revues à la baisse. Les ventes de Tiger of Sweden devraient légèrement baisser, et les bénéfices devraient suivre le même chemin. Quant à By Malene Birger, IC Group table là encore sur une léger repli des ventes et « une baisse substantielle » des gains.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com