×

Inditex intègre Zara Home à Zara

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
today 14 mars 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’heure est au changement chez Zara Home. Lors de la présentation des résultats annuels du groupe Inditex, qui a eu lieu à son siège d’Arteixo (La Corogne) mercredi 13 mai au matin, le président, Pablo Isla, a annoncé la fusion de la chaîne de produits d’intérieur et de décoration avec Zara, la principale marque du groupe. Les résultats des deux enseignes ont d’ailleurs été présentés ensemble pour la première fois. Une nouvelle ère commence, amenant à l'intégration des produits Zara Home à l'offre globale de Zara.


Boutique Zara Home à Séoul - Inditex


« Zara Home sera considérée comme la quatrième ligne de Zara », a expliqué Pablo Isla, après que la société a communiqué les résultats 2018 des deux chaînes conjointement à la Commission du marché des valeurs mobilières (CNMV) à la première heure mercredi matin. Une décision stratégique motivée par « les synergies émergentes entre les deux concepts », souligne le dirigeant. Zara Home conserve sa boutique en ligne et ses 603 surfaces physiques (524 en gestion propre et 79 franchises), mais un département maison et décoration sera incorporé à certaines boutiques Zara en plus des lignes actuelles : Woman, Man, TRF et Kids.

Cette formule fonctionne déjà dans certaines des boutiques physiques de Zara, souligne Inditex en citant l’exemple de ses boutiques de Londres, Saint-Pétersbourg et Alberto Aguilera à Madrid, où les deux chaînes travaillent déjà main dans la main. Un modèle similaire à celui adopté par le géant suédois H&M pour sa ligne H&M Home et une façon pour Inditex de surfer sur une tendance en hausse chez les distributeurs de mode : la diversification vers des produits de décoration et de lifestyle, un concept que certains de ses concurrents ont déjà adopté. Primark, par exemple, s’est tourné vers un modèle low cost, tandis qu’Urban Outfitters et Anthropologie (groupe URBN) visent des esthétiques plus haut de gamme. Zara Home devient donc une extension de sa marque mère, suivant la trajectoire de Zara Kids, un département des boutiques Zara qui possède aussi ses propres espaces (128 boutiques Zara Kids à la clôture de l’exercice 2018).

De plus, la société a exprimé sa volonté d’incorporer progressivement des produits Zara Home à la page Web de Zara sur certains marchés dès la prochaine campagne automne-hiver, ce qui pourrait permettre de développer la ligne Zara Home dans des pays où elle n’est pas encore implantée, ainsi que de tester en temps réel l’accueil du public. Selon Pablo Isla, « (proposer ces produits) sur la boutique en ligne sera un avantage pour créer des synergies opérationnelles et fonctionnelles ». Dans le cadre de sa stratégie d’intégration omnicanale, qui figure parmi ses priorités d’ici 2020, le groupe rappelle que « l’objectif est d’optimiser les coûts opérationnels et de gestion de la marque en regroupant la plateforme de vente en ligne et les boutiques ».

En 2018, le bénéfice net d’Inditex a augmenté de 2 %, pour atteindre 3,444 milliards d’euros, et les ventes du groupe ont battu un record avec 26,145 milliards d’euros, soit 3 % de plus que l’année précédente. De leur côté, Zara et Zara Home ont effectué un chiffre d’affaires de 18,021 milliards d’euros, contre 17,449 milliards d’euros l’an dernier. Lors de l’exercice 2017, les ventes de Zara avaient atteint 16,620 milliards d’euros et celles de Zara Home 830 millions d’euros. Pablo Isla, qui n’a pas révélé le détail des ventes des deux chaînes, assure que ces chiffres sont cohérents avec la progression des deux enseignes. « En accord avec l’évolution globale de la société, c’est une étape logique dans la vie de la chaîne », conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com