×

Kawaïko et sa culture manga japonisent Paris

Publié le
today 13 juin 2007
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kawaïko ouvre les portes de son tout premier concept-store en plein Paris. Fondée il y a trois ans, la jeune marque plonge dans l'univers coloré de la jeunesse japonaise et le monde des mangas. Dédié aux adolescentes, la boutique mélange créations Kawaïko et griffes innovantes importées du pays du soleil levant.


Extérieur de la boutique Kawaïko

Située au 146 de la rue Saint-Denis du IIe arrondissement, la boutique accueille les jeunes clientes par une imposante devanture lavande à motifs floraux. Sur cent mètres carrés mêlant le blanc, le noir, le rouge et le rose acidulé, on trouve de nombreuses niches et présentoirs rétro-éclairés dévoilant des produits colorés. Vêtements bariolés, accessoires de mode, poupées de collections et objets de décoration divers... Un cocktail des diverses tendances de la culture nippone. En point d'orgue, on découvre au fond de la boutique un espace aménagé pour la lecture de mangas sur fond de variété japonaise (J-musique).

Mais ce sont évidement les vêtements qui dominent avec les collections de Corinne Prosé, créatrice du concept de Kawaïko. Cette dernière n’en est pas à son coup d’essai dans le monde de la mode. Fondatrice de l’agence Avril Studio en 1998, elle est déjà à l’origine de marques pour enfant comme Yip et la Petite Industrie, ainsi que Lili Lundi au Japon. C’est d’ailleurs durant ses périples nippons que va naître en elle l’idée de Kawaïko.


Intérieur de la boutique Kawaïko

« Mon travail de styliste m'a donné maintes occasions de voyager à travers le monde, principalement au Japon », explique Corinne. « J'y ai découvert avec fascination la culture manga et l'incroyable créativité de la mode japonaise. Il y a trois ans, j'ai eu envie de partager cette passion, et j'ai créé Kawaïko. » Outre ses propres créations, la styliste propose dans ce concept-store des marques qu’elle déniche elle-même sur le sol nippon. Des griffes méconnues en France comme Neko, Stupid Factory et Pets@work dont les collections laisseront la place à d'autres perles rares dénichées par la créatrice pour provoquer une émulation constante autour des présentoirs.

Et pour personnaliser ses produits, Kawaïko a eu l’idée de se créer quatre ambassadrices virtuelles. Des jeunes filles possédant une histoire propre dévoilée sur leur page MySpace où chacune d'entre-elles incarne un des styles vestimentaires représentés dans la boutique. Eléa affiche ainsi ses goûts Ethno Chic de fashionista, tandis que son amie Rima dévoile son esprit Gothic Chic. Lina incarne quant à elle des créations Funky Chic à la différence de la jeune Mia qui préfère les tendances Kawaï Chic des lolitas japonaises.


Intérieur de la boutique Kawaïko

C’est principalement par le biais du net que Kawaïko compte se faire connaître. La marque aurait déjà formé une communauté de deux mille membres autour de son blog. Elle aura également son propre stand du 6 au 8 juillet prochains au "Japan Expo", un rassemblement national des fans de la culture japonaise. Salon sur lequel la jeune griffe devrait rencontrer le succès face à un public déjà conquis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com