×
Publié le
20 déc. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Kiplay fête ses 100 ans et prépare l’avenir

Publié le
20 déc. 2021

Elle fait partie des dernières sociétés textiles françaises à fabriquer sur ses terres en Normandie, à Saint-Pierre-d'Entremont, depuis 1921. Avec pour activité principale les équipements de protection individuelle (EPI), Kiplay fournit des grands groupes dans le BTP, l’automobile, l'aéronautique ainsi que des collectivités comme la Ville de Bordeaux, produisant plus de 650.000 uniformes par an.


Collection Kiplay Vintage. Photo ©Ph-Delval


Pour autant, un virage est pris il y a quelques années avec l’arrivée au sein de la société de la quatrième génération, les trois enfants de Marc Pradal, PDG de Kiplay. “Il y a sept ans, nous avons lancé une nouvelle marque baptisée Kiplay Vintage, basée sur nos fondamentaux: le jean et le vêtement de travail, explique ce dernier. Aujourd’hui, celle-ci s’est enrichie et vient marquer notre centenaire avec six produits réalisés en collaboration avec quatre marques normandes: Saint James, Bohin, Le Parapluie de Cherbourg et Filt.”

Et pour accompagner ce développement, Kiplay Vintage étoffe sa distribution. “Si notre atelier de fabrication a séduit des marques pour réaliser leur jean ou veste (dont Le Slip Français, ndlr), nous nous donnons désormais les moyens de diffuser plus largement les collections Kiplay Vintage en France et en Europe. C’est l’objectif pour 2022, explique Marc Pradal. Pour cela, nous avons recruté notre ambassadrice commerciale en la personne d’Ombeline Huault qui officie depuis Paris au sein de La Caserne.”

Parmi les revendeurs, la marque compte déjà L’Appartement Français et L’Habit Français à Paris, L’Audacieux à Caen, Bobo Normandie à Bernay ou encore L’Usine Bleue à Stockholm.

En parallèle, l’e-shop a été totalement refait pour les 100 ans de Kiplay. “Jusqu’à présent nous ne nous en étions pas suffisamment occupés, le site est réellement actif depuis le dernier salon du Made in France à Paris”, poursuit le PDG.


Marc Pradal et son fils ainé Clément qui prendra la direction de Kiplay d'ici 4 ans.


L’autre grand chantier vient avec l’ouverture du musée Kiplay au premier trimestre 2022. Sur place, une frise permet de suivre l’histoire de l’entreprise, son évolution et de nombreuses pièces datant des années 20, 30 et 40 présentent des vêtements de travail et de chasse, il y aussi les premières lignes de jeans et de sportswear des années 1950. “Avec le musée, Kiplay s’ouvre au tourisme industriel avec le réseau Entreprise et Découverte”, poursuit Marc Pradal.

De quoi faire découvrir l’entreprise familiale aujourd’hui en plein renouveau. D’ailleurs Kiplay prépare le futur. “Dans les quatre années à venir, je m’apprête à passer le témoin à mon fils aîné Clément, qui dirigera l’entreprise à terme”, confie Marc Pradal.

L’atelier est lui aussi en pleine croissance. “Nous investissons un million d’euros sur deux ans pour améliorer notre logistique ainsi que la confection, conclut le dirigeant. Des robots feront leur entrée en début d’année pour optimiser la coupe de certains produits.”

Kiplay, qui emploie une soixantaine de personnes, dit avoir réalisé une bonne année 2020, ayant produit beaucoup de masques. Elle annonce pour 2021 un chiffre d’affaires de 9 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com