×

Kookaï habille ses nouvelles boutiques d'or, de marbre et de laiton

Publié le
today 26 nov. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Naviguant sous pavillon australien depuis deux ans, Kookaï a revu sa copie pour tenter de présenter un visage plus désirable et se relancer sur un secteur du prêt-à-porter féminin moyen de gamme en difficulté. Fondée en 1983 par Jean-Lou Tepper, Jacques Nataf et Philippe de Hesdin, et acquise par Vivarte en 1996, Kookaï est passée en 2017 aux mains de son franchisé sur l’Océanie, le groupe Magi. C’est par le biais d’un concept magasin plus qualitatif que la marque-enseigne reprend la parole cet automne, après avoir réalisé deux ouvertures clés symbolisant ses nouvelles volontés de développement.


A Levallois, Kookaï s'est installée à la place de Sandro, en voisine de Karl Marc John. - DR


Fin octobre, Kookaï vient ainsi d’inaugurer deux nouveaux magasins à Levallois-Perret (au 46 rue du président Wilson) et à Neuilly-sur-Seine (au 21 rue de Chartres), dans l’ouest parisien, visant là une clientèle plutôt aisée. Le tout en dévoilant un format de boutique "avec une approche résolument cossue", décrit la marque, c’est-à-dire une façade en pierre épurée, un logo doré et un intérieur plutôt minimaliste et immaculé, faisant la part belle au marbre italien, au laiton et au béton ciré.

Ces deux nouveaux espaces "permettent à la marque, sous influence australienne, de pousser le curseur de la féminité" : y est ainsi commercialisée la capsule 'City Glam' de la marque, constituée de looks dessinés depuis l’autre hémisphère, soit "des modèles mixant drapés chics, imprimés floraux et coupes asymétriques".


Présentation des produits de façon plus aérée que pléthorique. - DR


Le parc de Kookaï a été remanié ces deux dernières années, subissant une cure d’amaigrissement. Au moment de l’annonce de la cession, en 2017, la marque totalisait 195 points de vente en France, en Espagne et en Suisse, tandis qu’elle revendique à l’heure actuelle 158 adresses sur ces trois marchés. 

Si le groupe ne communique pas sur la taille critique qu'il cherche à atteindre, il annonce aujourd'hui cinq nouvelles ouvertures sur le semestre à venir, tant en centre-ville qu’en centre commercial, et notamment à Lille début 2020, rue de la Grande-Chaussée. "Une nouvelle preuve qu’à l’heure du digital, qui est également un levier de croissance pour la marque avec un site repensé, Kookaï considère que l’expérience en boutique est capitale", tient à souligner la direction dans un communiqué. Une série de rénovations de l'existant est aussi à l’ordre du jour et concerne en premier lieu les unités de La Défense et de Montpellier.

Dans l’Hexagone, Kookaï s’appuie au total sur un réseau de 128 points de vente, dont quelques dizaines situés en grands magasins. La marque vient également d’installer un nouveau corner au sein des Galeries Lafayette Beaugrenelle, récemment ouvertes, et prévoit de s’implanter au Printemps à Deauville et Rouen.

En 2018, l’entité française de la marque aurait généré, selon société.com, 56 millions d’euros de chiffre d’affaires. Après avoir été menée par Antoine Bing à la direction générale pendant six mois (jusqu'en mars 2019), l’activité française est depuis directement pilotée par le président de Magi, Robert Cromb.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com