×
Publicités
Publié le
23 oct. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L’Appartement Français, la nouvelle adresse shopping du made in France

Publié le
23 oct. 2017

Emilie Auvray et David Remy forme le duo à l’origine de L’Appartement Français. Derrière ce nom se cache l'envie commune de favoriser la fabrication locale en réunissant une sélection de marques made in France évoluant dans tous les univers (cosmétiques, prêt-à-porter, ustensiles de cuisine, décoration…) au sein d'un concept-store à Paris qu'ils souhaitent inaugurer l'an prochain. Mais avant, les deux fondateurs peaufinent la création de leur e-shop et préparent l'ouverture d'un pop-up store pour les fêtes de fin d'année.


Visuel de L'Appartement Français - DR


Le duo s’est rencontré chez Lush, leur précédente entreprise. Emilie Auvray a été à l’origine de l’installation et du développement en France de la marque de cosmétiques frais, à son arrivée en 2005 et jusqu’en juin dernier. David Remy était lui en charge du digital et de la communication jusqu’en février.

« L’idée de l'Appartement Français nous est venue de façon concrète lorsque nous nous sommes rendus sur le salon du Made in France. Nous avons découvert ou redécouvert des marques trop confidentielles, qui méritaient d’être plus visibles. Pour nous, consommer français est assimilable à une chasse au trésor. Nous avons alors décidé d’offrir le plus bel écrin et la plus belle vitrine à ses marques », raconte le cofondateur.

Un écrin qui passe d’abord par un site marchand, disponible dès le mois de novembre prochain. Une sélection de 100 marques, évoluant dans la maroquinerie, le prêt-à-porter, l’accessoire, le design, les cosmétiques ou encore les jouets pour enfants, sera vendue sur le site. Pour choisir les marques à référencer, le duo s’est rapproché du salon précédemment visité et de la Fédération Indépendante du Made in France, qui a édité un annuaire rassemblant 200 griffes françaises. Aujourd’hui, les cofondateurs en ont identifié plus de 800.

La deuxième étape du projet porte sur l’ouverture d’une boutique éphémère, du 8 au 31 décembre prochains, au 16 boulevard des Filles-du-Calvaire, dans le XIème arrondissement parisien. Une première rencontre avec les clients avant de passer à l’étape finale : l’ouverture du concept-store.

Un magasin de 200 mètres carrés retapé pour recréer entièrement un appartement dans lequel tout sera à vendre. Sur le plan, tout y est : bureau, salle de bain, dressing homme, dressing femme, salon, chambre d’enfant… David Remy et Emilie Auvray présenteront une sélection de 300 marques pour meubler ces différents espaces.

Des fourchettes aux vêtements en passant par les verres, les meubles, les parfums, la nourriture ou encore les jouets et la maroquinerie, les clients pourront tester les produits et les acheter directement. Et si un produit indispensable n’est plus fabriqué en France, David Remy a la solution : « Notre concept a parfois des limites. Nous nous sommes rendus compte, par exemple, qu'il n’y a plus de réfrigérateur fabriqué en France. Dans ce cas-là, nous avons décidé de remonter jusqu’au dernier modèle sorti d’usine dans l’Hexagone, en 1984 en l’occurrence pour ce produit, et de l’exposer avec une annotation expliquant l’histoire de la pièce, montrant ainsi la disparition de certains savoir-faire. Une façon de donner une réelle dimension historique à notre projet ».

Les deux créateurs ne peuvent pas encore révéler le futur emplacement de L’Appartement Français. Un seul indice pour l'instant : il se trouvera dans le quartier Etienne Marcel. Et, si tout se passe comme ils l'espèrent, il devrait ouvrir ses portes début 2018.

Le duo a monté pour ce projet son entreprise avec un capital de 37 500 euros et accueillera très prochainement deux actionnaires pour réaliser son concept-store. Pour le moment, L'Appartement Français fait appel au financement participatif via le site Ulule, espérant obtenir 48 000 euros pour peaufiner son site marchand et réinjecter des fonds dans la société. Lancée le 5 octobre, cette campagne a permis de réunir en deux semaines près de 26 000 euros, soit plus de la moitié de l'objectif fixé. Reste un mois pour relever le défi.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com