×
Publié le
3 févr. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'e-commerce gagne encore du terrain en France, avec +15,1% en 2021

Publié le
3 févr. 2022

Les Français ont dépensé 129 milliards d'euros sur Internet en 2021. Un chiffre en progression de 15,1% qui intervient après une croissance de 8,5% en 2020. Dans le détail, la vente de produits sur Internet a continué à progresser après la forte accélération de 2020. Mode, chaussure et beauté se maintiennent parmi les biens les plus prisés par les consommateurs, selon les chiffres de la fédération de la vente en ligne Fevad et de Médiamétrie.


Shutterstock


Ces chiffres 2021 sont en effet à lire à l’aune d’un exercice 2020 hors norme, durant lequel l’e-commerce dans son ensemble avait déjà connu une progression de 8,5%. Chiffre qui cachait cependant une chute des ventes de services de 10% (-47 % dans le voyage-tourisme), là où les ventes de biens explosaient de 30% et devenaient majoritaires dans les dépenses en ligne (56% de l’ensemble).  

Sur cette base, il ressort que la progression de 15,1% des ventes connues en 2021 repose sur deux hausses distinctes. Celle de 44 % pour les ventes de services, marquant une reprise lente des ventes dans le secteur du voyage, et celle de 7 % pour les ventes de biens, qui ont généré 66,7 milliards d’euros.

“Nous voyons que les sites ont réussi à maintenir le niveau atteint en 2020, à consolider cette croissance en maintenant l’activité”, pointe le délégué général de la Fevad, Marc Lolivier. Il rappelle qu’en 2020 l’e-commerce a connu l'équivalent de “deux, trois, voire quatre années de croissance”.


Fevad


Après une légère hausse en 2020 à 61 euros, le montant du panier moyen par achat repart à la baisse, perdant 0,8% sur un an et 1,8% par rapport à 2019, avec 60 euros. La fréquence d’achat continue pour sa part son accélération, avec en moyenne 51 transactions sur l’année, contre 43 en 2019, et 44 en 2020. Des variations qui portent à 3.089 euros le montant moyen dépensé en ligne par les cyberacheteurs tricolores, contre 2.694 euros durant l’année 2020, et 2.577 euros en 2019.

Le commerce physique maintient ses positions



Le périmètre français de la vente ligne s'est encore élargi. De 162.700 sites de vente actifs à la fin 2019, ils sont passés à 179.900 à la fin de la complexe année 2020, qui a poussé nombre de commerces physiques vers Internet. Tendance qui s’est perpétuée sur l’exercice 2021, qui se termine sur un ensemble de 200.100 portails actifs.

Un étoffement de l’offre en ligne qui ne doit pas faire oublier que les commerces physiques pèsent en parallèle désormais 14,1% des ventes de biens, renforçant de 0,7 point le niveau atteint en 2020. Une année qui avait été marquée par une progression de 4,9 % de leurs ventes en ligne.


Fevad


Selon l’enquête Médiamétrie menée auprès des cyberacheteurs par la Fevad, si 67% d'entre eux se sont tournés en 2021 vers des pure players (dont une part significativement supérieure chez les femmes), ils sont 71% à s’être aussi fournis auprès d'enseignes physiques vendant en ligne. Parmi ces "brick & mortar", 23% des internautes interrogés évoquent des sites de marques, et 38% des grandes surfaces spécialisées. S'y ajoutent 14% de circuits courts et 13% de sites de commerçants de proximité.

Mode, chaussure et beauté parmi les secteurs les plus courus



Selon Médiamétrie, il ressort que la mode arrive encore en 2021 largement en tête des secteurs les plus prisés de l’e-commerce, avec pas moins de 60% de cyberacheteurs ayant acheté au moins un produit de mode sur l’année.

Ses principaux challengers sont les produits culturels et jeux/jouets, avec respectivement 47% et 45% des répondants. Vient ensuite le secteur de la chaussure, qui s’offre une progression de 8 points pour atteindre 45% de cyberacheteurs ayant commandé au moins une paire dans l’année. L’hygiène-beauté arrive juste derrière avec 43 %. 

Plus loin au classement arrivent les bijoux et montres avec 24%, en progression de 7 points sur un an. Puis viennent les articles et matériels de sport, avec 23% des répondants, en hausse de 4 points. Le secteur des sacs et bagages affiche pour sa part 17%, en progression de 6 points.


Fevad


Le panel ICE 100 de la Fevad, qui rassemble les plus gros portails de vente, apporte quelques précisions sur les évolutions connues sur le marché du textile-habillement et de la maison. Le secteur a connu une progression de 6% de ses ventes en 2021. Ce qui, avec l’accélération de 15% connue en 2020, porte à 22% la croissance connue en deux ans. Pour rappel, en 2019, la hausse n’était alors que de 2%.

Le panel apporte également des précisions sur l’évolution des ventes du secteur beauté-santé. Ce dernier affiche sur l’année une contraction de 3% de ses ventes, à mettre en perspective avec l’explosion de 52% connue sur l’exercice 2020. Entre 2019 et 2021, les ventes ont ainsi progressé de 4%. Un coup de fouet après la chute de 2% constatée sur l’exercice 2019.

Au classement Médiamétrie des sites les plus visités sur le très stratégique dernier trimestre, Amazon arrive à nouveau en tête, devant Le Bon Coin et Cdiscount. Vinted s’installe pour sa part en cinquième position, devant Aliexpress (8e), Rakuten( 14e), Veepee (16e), Ebay (17e) et le modiste Zalando (18e).


Mediametrie/Fevad


Médiamétrie relève que Vinted se classe à la troisième place en termes de visiteurs uniques par jour, talonnant Le Bon Coin. L’illustration pour la Fevad et Médiamétrie de l’importance prise par l’occasion: “Ce qui était une pratique réservée à quelques personnes devient une pratique massive, ce qui va changer par mal de choses.”

Selon Médiamétrie, 50% des internautes se sont déjà frottés à l’achat en ligne d’occasion. Autre phénomène à suivre: le live shopping, auquel 12% du panel Médiamétrie s’est déjà essayé. Sans oublier les bouleversements de fond occasionnés par la crise: 90 % des consommateurs entendent conserver en 2022 les habitudes d’achat récemment acquises. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com