×
Par
Reuters API
Traduit par
Anne SCHILLING
Publié le
5 juil. 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'entreprise de soie active, ou Activated Silk, soutenue par Chanel compte de nouveaux investisseurs

Par
Reuters API
Traduit par
Anne SCHILLING
Publié le
5 juil. 2022

Evolved By Nature, une entreprise de biotechnologie soutenue par la marque de luxe française Chanel, a annoncé la semaine passée avoir levé 120 millions de dollars (soit 115 millions d'euros) lors d'un tour de table, en ajoutant de nouveaux investisseurs, dont l'un des plus grands fonds de pension du Canada.


Chanel - Automne-hiver2022 - Vêtements pour femmes - Paris - © PixelFormula


Basée dans le Massachusetts, la société, fondée en 2013, prévoit d'utiliser les fonds générés par ce financement tardif pour intensifier la production d'une protéine de soie, alternative aux produits pétrochimiques utilisés pour les soins de la peau et les tissus.

Evolved By Nature présente son produit "Activated Silk" comme une protéine naturelle provenant de cocons de vers à soie, sous forme liquide.

Evolved By Nature fabrique des revêtements biodégradables utilisés dans les sacs à main de luxe et les vêtements fast fashion, notamment les soutiens-gorge de sport et les sous-vêtements. L'entreprise vend ses produits à des tanneries, des usines textiles et des enseignes de mode comme Anya Hindmarch.

Les revêtements biodégradables devraient générer 30 % des ventes de l'enseigne d'ici fin 2024. Utilisés sur le cuir, ils permettent de l'imperméabiliser, tandis que les traitements appliqués au polyester et au nylon ont pour but d'évacuer l'humidité.

"Le consommateur est en quête de soins de la peau qui ne contiennent pas de produits pétrochimiques", a déclaré Greg Altman, cofondateur et directeur général d'Evolved By Nature à l'agence Reuters.

"Nous nous sommes intéressés au tissu produit en plus grand volume - et à la manière d'éliminer les revêtements chimiques des tissus", a-t-il ajouté, expliquant l'accent mis sur le polyester et le nylon.

Alors que les tanneurs et les enseignes de l'industrie du cuir cherchent conjointement à développer des produits naturels, ceux-ci peuvent être plus difficiles à vendre à l'industrie textile, a expliqué Greg Altman.

"Dans le textile, l'accent est mis sur la performance et le prix, mais pas sur la durabilité", a-t-il déclaré. "Nous devons proposer des prix compétitifs par rapport aux produits pétrochimiques."

Greg Altman ajoute qu'en ce qui concerne les soins cosmétiques, qui constitueront la majeure partie des revenus, la société prévoit de développer, plus tard dans l'année, des produits proposés à la fois en vente directe aux consommateurs et aux grands groupes de produits de consommation.

Le tour de table a été conduit par le Conseil du régime de retraite des enseignants de l'Ontario (RREO) et le Senator Investment Group. Parmi les autres bailleurs de fonds figurent Chanel, Mousse Partners, la société d'investissement privée liée à Chanel, mais aussi l'investisseur américain Jeffrey Vinik, qui gérait auparavant le Fidelity Magellan Fund.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.