×
Publié le
19 juil. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

L'industrie asiatique face au spectre des reconfinements

Publié le
19 juil. 2021

Le Bangladesh entre le 23 juillet, et pour deux semaines, dans un nouveau confinement national qui va mettre à l'arrêt l'industrie textile, pilier de l'économie locale. Une décision qui inquiète industriels et exportateurs puisqu'il s'agit d'ordinaire d'une période clef de l'activité. L'OMC craint de son côté une accélération du variant Delta dans d'autres pays producteurs, dont le Pakistan, le Sri Lanka, la Thaïlande et l'Indonésie.


Une usine de Dacca en mai dernier - Shutterstock


La situation qui touche le Bangladesh, deuxième exportateur mondial de textile-habillement après la Chine, est donc naturellement surveillée de près. "Les mois de juin, juillet et août sont notre saison de pointe pour l'exportation d'articles d'habillement, notamment de vêtements d'hiver" explique Shahidullah Azim, vice-président de la Bangladesh Garment Manufacturers and Exporters Association (BGMEA).

"Le Bangladesh exporte environ 40% de ses articles d'habillement durant cette période. Une fermeture d'usine à ce moment crucial pourrait amener nos acheteurs à annuler leurs commandes", indique en outre le responsable.

La crainte des industriels locaux est de voir les grandes marques occidentales préférer déplacer leurs commandes, sans attendre, vers d'autres pays de fabrication. Et ceci alors même que le pays connaîtrait depuis avril un rebond de ses exportations d'habillement, via les collections automne-hiver 2021/22, faisant passer à 34,13 milliards de dollars le chiffre d'affaires du secteur sur la période allant de juillet 2020 à juin 2021 (+12,55 %).


Dacca lors du premier confinement au printemps 2020 - Shutterstock


Pour les représentants de la filière, un confinement d'une semaine aurait été préférable. Ils invoquent pour le justifier le risque de voir les travailleurs profiter des fermetures pour retrouver leur famille éloignée, au risque de propager le Covid-19. Un risque qui serait renforcé par le fait que les musulmans fêtent l'Aïd el-Kébir du 19 au 23 juillet.

Les industriels bangladais pointent également le fait que la situation pourrait détourner les donneurs d'ordres du pays, à l'heure où les exportateurs sont normalement en train de sécuriser leurs commandes pour le printemps-été 2022. S'ajoute à ceci la crise du fret qui, outre une flambée des prix, induit des retards.

"En raison du lockdown et de la crise du transport maritime, les exportateurs de vêtements ne reçoivent les matières premières qu'un mois après les avoir commandées" résume Abdullah Hil Rakib, directeur du BGMEA. "Pour la même raison, nous avons également demandé aux acheteurs d'accepter les expéditions fin juillet pour des produits qui étaient censées être expédiés en mai."

L'industrie asiatique face à de multiples confinements



Parmi les pays qui pourraient saisir l'opportunité pour prendre des parts de marché au Bangladesh, le BGMEA mentionne bien évidemment la Chine. Mais aussi le Vietnam (6e fournisseur de l'UE en habillement en 2019), qui vient le 18 juin de confiner pour deux semaines toute sa région sud, y compris Hô-Chi-Minh-Ville, où se concentre une grande partie de la production textile locale. Le Bangladesh surveille par ailleurs l'Inde voisine (4e fournisseur de l'UE), qui mène également des confinements locaux.


Une usine vietnamienne à Hô-Chi-Minh-Ville - Shutterstock


Le Covid-19 n'épargne pas non plus d'autres pays clefs du textile-habillement dans le Sud-Est asiatique. C'est notamment le cas de l'Indonésie (12e fournisseur de l'UE en 2019) qui, confinée jusqu'au 20 juillet, aurait franchi les 60% de taux de positivité pour seulement 5% de la population vaccinée.

La situation est également critique en Thaïlande (15e fournisseur de l'UE), vaccinée à 4%, mais où le Premier ministre exclut l'idée d'un confinement, parlant "d'accepter le risque pour que les Thaïs puissent gagner leur vie".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com