×
Publié le
4 oct. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La création africaine au coeur des investissements

Publié le
4 oct. 2021

Du 1er au 4 octobre, le salon Première Classe met à l’honneur sur son espace d'exposition dix marques et créateurs africains sélectionnés par l’IFM-Birimian Accelerator x Africa. Un programme d’accélération à destination des labels émergents d’héritage africain officiant dans la mode, les accessoires et la joaillerie lancé en juin dernier par Birimian.


L'IFFAC accompagne les entreprises africaines créatives - DR


Permettre aux stylistes africains d’accéder à la scène internationale en les soutenant financièrement dans toutes les étapes de leur développement, c’est la vocation de cette jeune société d’investissement lancée en avril 2021 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, par Laureen Kouassi-Olsson.

Depuis six mois, Birimian multiplie les initiatives. En juin dernier, la société a signé deux partenariats de poids avec l’Institut français de la mode et WSN (Who’s Next, Première Classe, Impact, Traffic, Bijorhca). Christie Brown, Kente Gentlemen, Loza Maléombho, Mille collines, Mmuso Maxwell, Post Imperial Rich Mnisi, Shekudo, This is us et Umòja constituent ainsi la première cohorte de l'IFM-Birimian Accelerator x Africa.

"La promotion de créateurs appelés à rejoindre le programme d’accélération IFM-Birimian Accelerator x Africa incarne la nouvelle garde créative africaine: tradition réinventée, talent créatif indéniable, afropolitaine, urbaine et digitalement tournée vers le monde, déclinant avec fierté son héritage à travers des collections dont l’originalité n’est plus à démontrer. Elle reste toutefois fragile. D’où la nécessité de renforcer leurs fondamentaux et de leur apporter un appui opérationnel, stratégique, créatif et financier. C’est tout l’objet de ce programme qui s’inscrit en totale cohésion avec notre stratégie d’investissement", explique Laureen Kouassi-Olsson, PDG de Birimian.
 
Initiée en 2018 par Roberta Annan, fondatrice de l'African Fashion Foundation (AFF), une organisation non gouvernementale qui offre des opportunités de renforcement des capacités et une assistance technique aux marques de mode africaines, Impact Fund for African Creatives (IFFAC) vise de son côté à soutenir seize secteurs de l’industrie culturelle et créative africaine, de la mode au design d’intérieur en passant par la musique, le cinéma ou encore la gastronomie.
 
L’IFFAC, qui est l’un des véhicules d’investissement d'Annan Capital Partners, sera officiellement présenté à Paris le 4 octobre. Ce fonds doté de 100 millions d’euros, qui développe un programme de mentorat, soutient entre autres Kenneth Ize, sélectionné parmi les finalistes du prix LVMH en 2019. A noter que Roberta Annan est également ambassadrice de l'économie créative pour le programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) et membre depuis juin dernier du conseil consultatif du Condé Nast College of Fashion & Design.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com