×
Publié le
17 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La griffe de costumes sur-mesure Klein Epstein Parker inaugure sa première boutique à Paris

Publié le
17 nov. 2022

De sa ville natale de Los Angeles à San Francisco, puis New York, ​le label américain Klein Epstein Parker poursuit sa stratégie retail et s'implante en Europe. Cette griffe, proposant des costumes sur mesure, a été créée en mai 2010 par le couple Jeroen et Miray Bik, et reprend les noms des anciens managers des Rolling Stones, des Beatles et d'Elvis. La marque californienne a posé ses bagages depuis le 22 septembre dans la capitale française, au 24, rue Charlot (IIIe arrondissement). L'antenne parisienne est orchestrée par Victoria Hohl, originaire du Nebraska et en charge de la structure française, accompagnée de son mari Julien.


Pour sa nouvelle boutique parisienne, le label californien reprend les codes esthétiques de son vaisseau amiral de Los Angeles - Klein Epstein Parker


Pour son premier point de vente dans la capitale tricolore, Klein Epstein Parker s'offre un espace rectangulaire de 40 mètres carrés au cœur du Marais. Un lieu intime et de petite taille avec très peu de stock. "Cela faisait très longtemps qu'on comptait s'installer en France, c'est la capitale de la mode après tout", sourit Victoria Hohl. Cette ancienne traductrice anglais-français, diplômée de l'université de Strasbourg, connaît la marque du couple Bik "depuis des années" et a rejoint ses effectifs en avril dernier.

"Le choix de la localisation s'explique par notre fort attachement à la diversité et la mutliculturalité de ce quartier parisien, avec ses nombreuses galeries d'art et le brassage quotidien des nationalités", poursuit celle qui est désormais à la tête de la boutique.

Avec ses guitares électriques accrochées aux murs, l'atmosphère du lieu est un clin d'œil aux groupes britanniques de rock qu'admire le couple Jeroen et Miray Bik. Aujourd'hui, la griffe habille avec du sur-mesure des célébrités "amies" comme la drag-queen américaine RuPaul.

L'inauguration de cette première boutique européenne, qui a eu lieu le mardi 15 novembre, est à l'image de son ADN enraciné dans la musique avec un concert privé du musicien folk Prokop.


Le label californien accueille ses visiteurs avec des guitares électriques et quelques pièces de prêt-à-porter - Klein Epstein Parker


Si dans la vitrine, les mannequins ne portent pas des costumes en lin - plus estivaux - comme sur la côte ouest des Etats-Unis, l'offre de pièces sur mesure proposée au public français est la même.

"Pour un costume deux pièces, on commence à 1.000 euros et il faut compter 1.300 euros en moyenne, et pour un trois pièces on débute à 1.500 euros", détaille Victoria Hohl.

En plus de ses costumes en laine vierge - déclinés dans des tons sobres et à la demande dans des coloris plus originaux -, la marque propose une ligne de prêt-à-porter qui se compose de mailles en cachemire et de jeans, mais aussi des cravates et des souliers sur mesure pour accompagner les tenues (les deux étant disponibles sur son site internet).

"La marque réalise assez peu de ventes sur l'e-shop car on recommande toujours de venir en boutique pour les essayages, et évidemment pour choisir le patronage, les matières, le tissu et les motifs de la doublure des costumes, etc., énumère Victoria Hohl qui se réjouit de voir "un bon démarrage depuis l'ouverture à la fin septembre". Par ailleurs, le label Klein Epstein Parker, qui a été lancé il y a douze ans, exclut toujours le wholesale de sa stratégie de distribution.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com