×
Publié le
12 avr. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La mode de plus en plus séduite par le Salon du Meuble de Milan

Publié le
12 avr. 2012

Armani, Versace, Fendi et autres Missoni ont montré la voie il y a dix, vingt ans en s’aventurant les premiers sur le segment de la maison avec la création de leurs propres lignes d’ameublement et de tissus. Depuis, d’autres griffes leur ont emboité le pas telles Bottega Veneta, Diesel, Trussardi, Kenzo, Blumarine, etc. A l’occasion de la nouvelle édition du Salon du Meuble, qui se tiendra du 17 au 22 avril, deux autres maisons font leur entrée dans l’univers du design. Roberto Cavalli avec une Home Collection, qui sera présentée le 18 avril à Milan et la collection d’ameublement de la marque de maroquinerie italienne Gherardini, lancée le même jour.


Démonstration La Perla pour le Salon du Meuble

Au-delà des lignes pour la maison, de plus en plus de marques de mode n’hésitent pas à organiser des événements spécifiques durant le salon afin d’y être présentes. Y participer est devenu stratégique en termes d’image. Créé à Milan en 1961 pour promouvoir le design italien dans le monde, le Salon international du meuble s’est en effet imposé au fil des ans comme un rendez-vous incontournable, attirant aujourd’hui entre 400 000 et 500 000 visiteurs. Sa notoriété a notamment décuplé à partir de 1995 avec le "Fuori Salone", les multiples présentations parallèles organisées en dehors du salon officiel, qui envahissent désormais toute la ville.

"Nous sommes passés d’un salon traditionnel à une sorte de festival du design, fréquenté par un grand public, qui apprécie de pouvoir assister librement à tous les événements", explique le président du salon Carlo Guglielmi.
"La mode est plus exclusive. Elle organise des défilés sur invitation, qui drainent 10 000 personnes au mieux durant les fashion weeks. Elle s’est rendue compte qu’à travers notre salon, elle pouvait s’ouvrir à un public beaucoup plus vaste tout en récupérant ce côté démocratique qui lui manque", poursuit-il. De fait, depuis cinq ans, la Camera della Moda a créé "Milano Moda Design", qui propose son propre calendrier d’événements liés au design durant le salon.

Cette année 35 maisons y participent à travers la présentation de 9 "home collections" et 42 événements spécifiques. A l’instar de l’installation mise au point par la marque de lingerie La Perla au sein de son showroom en collaboration avec l’architecte Silvio De Ponte et son agence DPSA+D. Autre exemple, Benetton. Le groupe a mis à contribution son centre de recherche sur la communication Fabrica pour travailler sur divers projets qui seront dévoilés durant le salon. Pour toutes ces marques, le "Salone del Mobile" représente un formidable vecteur de communication.

"Les griffes profitent de l’occasion pour présenter des projets de co-branding ou pour faire parler d’elles à travers leurs boutiques en y organisant des événements liés au design ouverts à tous", souligne Stefania Saviolo, professeur d'économie spécialisée en mode et luxe à l'université Bocconi de Milan. Un peu dans le même esprit des soirées portes ouvertes Vogue Fashion Night. "La mode n’a rien à perdre à se laisser ainsi contaminer. Au contraire, cela lui permet de toucher un public plus jeune et international", conclut-elle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com