×
Publié le
7 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

La plateforme de produits outdoor de seconde main Campsider lève deux millions d'euros

Publié le
7 avr. 2022

Là où la mode et le luxe explorent le potentiel de la seconde main depuis maintenant plusieurs années, avec l'émergence de géants comme Vinted et Vestiaire Collective, la revente d'articles de sport n'était pas une zone d'exploration des entrepreneurs. Tout à changé ces derniers mois et la bataille semble lancée entre de nombreux acteurs pour devenir la référence pour l'achat de seconde main pour le sport.


Thomas Gounot et Arthur Rocle, les cofondateurs de Campsider - Campsider



Ce 7 avril, c'est la plateforme Campsider qui annonce avoir attiré des investisseurs et réalisé une levée de fonds de deux millions d'euros. La société créée en 2021 par Thomas Gounot passé par l'EM Lyon et Arthur Rocle, diplomé d'HEC, a pour objectif de proposer aux pratiquants de sports de plein air de vendre et acheter d'occasion des produits techniques allant du matériel aux vêtements en passant par les chaussures et les accessoires. La société, incubée au sein de l'Outdoor Sports Valley à Annecy, revendique une offre de 50.000 produits et explique réunir une communauté de 60.000 membres. Elle précise proposer les conseils de spécialistes et assurer "toutes les garanties que l'on attend d'un site e-commerce classique".

Un profil qui a ainsi séduit de premiers investisseurs dans un premier tour de table mené par la société d'investissement Founders Future, spécialisée dans l'accompagnement des start-up et créée par Marc Menasé. Aux côtés de la société, des acteurs de l'outdoor et de la seconde-main ont aussi investi.

Grâce à cette levée de fonds, la plateforme entend renforcer ses équipes, réaliser une refonte de son site et lancer son application. Elle compte aussi développer ses partenariats avec des marques et des acteurs du secteur, comme celui qu'elle a déjà tissé avec la marque de skis ZAG. "En jouant le rôle de tiers de confiance, nous nous positionnons comme une alternative crédible au neuf, expliquent les cofondateurs dans un communiqué. C’est une demande des passionnés d’outdoor, qui n’ont jamais été aussi prêts pour adapter leurs modes de consommation". Le site entend capter une part des 29 millions de pratiquants outdoor, des adeptes de randonnées occasionnelles aux alpinistes chevronnés, et le marché estimé à 6,9 milliards d'euros qui lui est associé (chiffres BVA).

Campsider annonce vouloir proposer 100.000 produits fin 2022 avec 300 marques et séduire 150.000 utilisateurs. En 2023, la plateforme souhaite atteindre les six millions d'euros de volume d'affaires. Le calendrier concernant sa rentabilité n'est pas encore avancé. Mais l'enjeu sera de convaincre les particuliers d'utiliser ses outils. La compétition s'annonce rude dans le sport. En 2020, la plateforme Everide a débuté une proposition de produits de seconde main. Barooders, également lancée à Annecy l'an dernier présente les mêmes ambitions. Sporteed et WayTwo se présentent comme des généralistes du sport avec de nombreuses catégories représentées. Si le potentiel semble important sur le marché du sport, ces jeunes pousses devront relever les défis de captation de volumes de qualité pour s'imposer.


 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com