×
Publié le
29 juin 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le collectionneur Didier Ludot vend aux enchères une partie de ses archives mode

Publié le
29 juin 2021

Une nouvelle vente aux enchères exceptionnelle s’annonce pour les passionnés de mode. Près de 400 pièces de mode conçues entre 1940 et les années 2000, issues des archives de l’expert et marchand parisien Didier Ludot, vont passer sous le marteau de la maison Cornette de Saint Cyr le 6 juillet. Un trésor inestimable qu’il sera possible d’admirer vendredi 2, samedi 3 et lundi 5 juillet.


Christian Dior: de gauche à droite un patron original de 1955, une création signée Yves Saint Laurent de 1959, le modèle Annapurna de 1953 - Cornette de Saint Cyr



En 2015, cette figure incontournable de la mode, connue pour sa célèbre galerie vintage de la rue de Montpensier adjacente aux jardins du Palais-Royal, avait déjà dispersé sa collection personnelle. "Cette fois, Didier Ludot met en vente les pièces qui appartiennent aux archives de sa galerie, conservées pour la consultation et jamais exposées jusqu’ici dans ses vitrines", nous explique Hubert Felbacq, responsable du département mode et haute couture de Cornette de Saint Cyr.

La particularité de ces pièces tient à ce qu’elles ont des petites imperfections, "des moins", comme les définit le commissaire-priseur. Certaines ont été agrandies ou raccourcies. D’autres ont perdu leur griffe, soit leur étiquette, comme cette sublime robe Dior de 1955. Mais cela n’enlève rien à leur authenticité. Elle se présentent toutes en un bel état et surtout elles constituent un témoignage de l’histoire de la mode tout aussi important que les robes haute couture restées intègres.

La différence, c’est qu’elles seront vendues à des prix très inférieurs. Des petits prix attractifs allant de 30 à 1.000 euros, comme en témoigne ce lot de pièces vêtements Courrèges de 1965-75, estimées entre 80 et 120 euros, ou ces modèles de Thierry Mugler des années 80-90, évalués de 60 à 100 euros.

Les pièces haute couture et prêt-à-porter de Pierre Cardin de 1965 à 1974 sont mises en vente entre 80 et 400 euros - Cornette de Saint Cyr


"Le but est que tout soit vendu. Didier Ludot a opté pour ces tout petits prix car il souhaite que le plus grand nombre profite de ses archives, des collectionneurs aux gens souhaitant juste se payer un vêtement vintage qu’ils endosseront", glisse Hubert Felbacq.

Parmi les pépites, des modèles de haute couture et des maisons prestigieuses telles que Balenciaga, Christian Dior, Pierre Cardin, Jean Patou, Pierre Balmain, Jacques Heim, Chanel, Saint Laurent, Courrèges et Jean-Marie Armand entre autres.

Curieux et fans de mode pourront trouver aussi leur bonheur parmi les créateurs des années 1980, dont les emblématiques Alaïa, Anne-Marie Beretta, Jean-Charles de Castelbajac, Thierry Mugler, Claude Montana et Jean-Paul Gaultier.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com