×
Publié le
27 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le couturier Michel Goma est mort

Publié le
27 avr. 2022

Le couturier français Michel Goma s’est éteint le 18 avril 2022, à l’âge de 90 ans. Il a été inhumé le 22 avril dans son village natal de Moncrabeau, dans le Lot-et-Garonne.


Michel Goma - DR


Arrivé à Paris à l’âge de 20 ans, le jeune homme se fait rapidement repérer par Christian Dior puis Jeanne Lafaurie, avec laquelle il collaborera pendant sept années. Sa première collection fait un tabac à Paris, mais aussi à Londres et Milan, avant le grand succès rencontré en 1958, date à laquelle il lance la maison Michel Goma. Ses collections se vendent dans le monde entier, et ses vêtements apparaissent alors en couvertures de Vogue, Harper’s Bazaar et l’Officiel. 
 
Appelé par la maison Jean Patou, Michel Goma se consacre dès 1961 au développement des collections de la maison de couture parisienne et devient pendant dix années le couturier star de la maison. C’est à cette époque qu’il choisira un certain Jean Paul Gaultier comme premier assistant. 

Ses "années Patou" consacrent ses plus grands succès. Ses créations sont alors portées par Rose Kennedy, la princesse Ashraf ou encore l’impératrice d’Iran Farah Diba.

Grâce au lancement d’une nouvelle maison baptisée MG, il s’attire l’attention des Japonais et de l’enseigne Isetan pour qui il dessine robes de mariée, lunettes, bagagerie… Le constructeur automobile Nissan lui confie même le dessin de ses nouvelles voitures, et le Japon lui consacrera une exposition en 2018 à Tokyo.


Les croquis signés Michel Goma pour la marque Cinabre - DR


Un temps en charge des collections de prêt-à-porter chez Carven pour qui il lance les premières licences de la marque au Japon, Michel Goma se hisse ensuite à la tête du prêt-à-porter de Balenciaga. Directeur artistique de la griffe entre 1987 et 1992, il rencontre un nouveau succès avec la collection "Le Dix", réalisée en écho au parfum lancé par Cristobal Balenciaga en 1947.
 
De sa période Balenciaga, le chroniqueur des années 80 Guy Monréal lui consacrera un éloge dans L’Officiel de la Mode, reconnaissant au créateur le don "d’avoir inventer une jeune femme dynamique et spirituelle. De ses jupes toupie et jupons 'cancan', de ses décolletés corbeille et volants spirale, il sut rendre hommage au grand Cristobal".
 
Ami proche du couturier depuis une dizaine d’années, le créateur de la maison Cinabre, Alexandre Chapellier, qui prit conseil et travailla en étroite collaboration avec Michel Goma, témoigne aujourd’hui de sa sincère reconnaissance. "Michel Goma n’avait peut-être pas la notoriété d’un Karl Lagerfeld ou d’un Yves Saint Laurent, mais son talent était reconnu par tous. Fidèle, diva mais drôle, attentionné, féru de musique classique, il incarnait un personnage attachant, continuant à dessiner jusqu’à ses derniers jours. Il fut mon mentor et ce fut une chance et un honneur incroyable que de le croiser sur mon chemin."
 
Dans son village natal de Moncrabeau où il est né un 12 mars 1932, un musée lui est consacré et présente plus de 2.000 dessins et 60 robes réalisés au fil de sa carrière. Michel Goma a également été le sujet d’un livre rétrospective publié par l’association de Moncrabeau. Au fil des 60 pages consacrées au couturier, ce dernier y évoque sa vie et sa passion pour la mode: "N’étant pas brillant en classe, je ne pensais qu’à dessiner, confie-t-il. Entre 6 et 8 ans, je dessinais des robes. Je cachais ce que je faisais à mon père, mais ma mère me soutenait."
 
Saluées par le monde de la mode, de Rosanna Armani (la sœur de Giorgio, ndlr) à la maison Jean Patou en passant par le président de la Fédération de la haute couture et de la mode Pascal Morand, la mémoire et l’œuvre de Michel Goma se redécouvrent dans les collections du palais Galliera, à Paris, où certaines de ses pièces ont été acquises il y a quelques années par l’ancien directeur du musée, Olivier Saillard. Une cérémonie intime, autour de ses amis proches, aura lieu à Paris dans quelques jours.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com