×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
28 mars 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le régime fiscal d'Amazon menacé par Donald Trump ?

Par
Reuters
Publié le
28 mars 2018

Amazon était en net recul mercredi à Wall Street après des informations de presse selon lesquelles Donald Trump est de plus en plus critique envers le géant du commerce électronique et pourrait s'en prendre à son régime fiscal.


Le président des Etats-Unis, Donald Trump, aurait le régime fiscal d'Amazon dans le viseur - Reuters


Le titre perd 3,22 % à 1.448,92 dollars après deux heures et demie d'échanges dans des volumes qui dépassent déjà 1,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois. L'action a cédé jusqu'à 7,4 % en début de séance pour tomber à 1.386,17 dollars.

Amazon représente de loin la plus forte contribution à la baisse de l'indice Nasdaq Composite, qui gagne alors 0,29 %. Son repli se traduit par une perte de capitalisation boursière de plus de 20 milliards de dollars (16 milliards d'euros).

Selon le site d'information Axios, Donald Trump a évoqué devant son entourage un changement du régime fiscal dont bénéficie Amazon en arguant du fait que l'essor du groupe dirigé par Jeff Bezos menace à la fois les petits commerces traditionnels et les centres commerciaux.

« Les informations d'aujourd'hui mettent de l'huile sur le feu sur le thème d'un possible durcissement de la régulation d'Amazon, ce qui revient à mettre le titre sous pression », a commenté Daniel Ives, analyste de GBH Insights.

« Après Facebook et les inquiétudes sur la réglementation, voir Trump prendre pour cible Bezos et Amazon au cours des mois à venir est la dernière chose dont ont envie des investisseurs en hautes technologies déjà nerveux », a-t-il ajouté.

Aucune décision politique spécifique concernant Amazon n'est envisagée pour l'instant mais l'administration Trump étudie en permanence différentes options, a-t-on simplement déclaré à la Maison blanche.

Le président américain s'en est déjà pris publiquement à Amazon et à Jeff Bezos, propriétaire à titre personnel du Washington Post, l'un des plus influents quotidiens des Etats-Unis.

En décembre, il avait estimé que l'US Postal Service, la poste américaine, devrait facturer « bien plus cher » les livraisons des colis Amazon.

Même en intégrant la baisse de mercredi, l'action Amazon affiche une hausse de plus de 23 % depuis le début de l'année et de 68,5 % sur un an.

© Thomson Reuters 2022 All rights reserved.