×
Publié le
4 janv. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le Soulor: l'atelier de chaussures béarnais ouvre boutique à Paris

Publié le
4 janv. 2022

C’est une nouvelle étape dans le développement de la marque de chaussures Le Soulor, née en 1925 à Pontacq, dans les Pyrénées, promise à la disparition avant l’arrivée de deux hommes providentiels, Philippe Carrouché, un ancien de l’industrie agro-alimentaire, et Stéphane Bajenoff, ex-responsable régional golf chez Decathlon. Elle vient d'ouvrir une boutique à Paris.


Le Soulor et son modèle Ossau - DR


Au 65, rue de Turenne, dans le IIIe arrondissement, le magasin de 35 mètres carrés aménagé par l’équipe, et dont le mobilier a été réalisé par un artisan du Béarn, propose depuis quelques jours les modèles phares de la marque, tous personnalisables et réalisables sur-mesure.
 
"L’emplacement rue de Turenne a été réfléchi. C'est un quartier dynamique où se retrouvent aujourd’hui de nombreux créateurs, des marques établies comme nos amis de Pyrenex, mais aussi des maroquiniers et des artisans, explique le président du label, Philippe Carrouché. Une ouverture qui répond à la demande croissante des bergers des villes, ceux qui apprécient nos chaussures de ville comme de montagne."

Lancée sur fonds propres à ses débuts, l’entreprise, qui a rapidement profité d’une exposition médiatique et bénéficié du soutien de plusieurs actionnaires privés, a vu sa notoriété s’accroître, notamment grâce à sa présence au salon du Made in France, à l’exposition Fabriqué en France organisée par l’Élysée ou encore au Salon international du patrimoine culturel du Louvre fin octobre.


La boutique Le Soulor au 65 rue de Turenne, à Paris - DR


"Avec le succès enregistré, nous avons pris la décision de déménager notre atelier de Pontacq, conçu pour trois à quatre artisans, et avons racheté une ancienne caserne de pompiers à Nay, à 15 kilomètres de Pau, où les clients peuvent admirer le travail fait main et essayer nos modèles au sein de notre showroom", ajoute Philippe Carrouché.
 
Le Soulor, qui vend aujourd’hui 3.000 paires de chaussures par an, soigne également son réseau wholesale. Partenaire depuis 2017 de l’atelier de cordonnerie A la ville, à la montagne (quartier de Bastille), la marque est désormais vendue au sein des magasins Au Vieux Campeur à Paris et à Lyon, et est également distribuée au Japon, à Hong Kong et, depuis peu, en Espagne. 
 
"Notre développement est progressif, explique Philippe Carrouché. Tout est une histoire de rencontres et d’échanges, et nous prenons le temps de bien faire les choses. D’autres projets de boutiques pourraient voir le jour, notamment dans les zones éloignées de notre production telles que le Nord, l’Alsace, la Suisse et les Alpes."
 
Lancée sur le modèle de la chaussure de randonnée, à l'image de son modèle phare Ossau, la marque Le Soulor a depuis développé de nouvelles versions de desert boots, bottines, derbys et richelieus, pensés pour la ville mais inspirés par la montagne, chaque modèle étant personnalisable. Les chaussures Le Soulor sont portées à 52% par des hommes et 48% par des femmes.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com