×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 janv. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le vivre-ensemble selon Paul Smith

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 janv. 2018

Ce week-end, les Américaines ont manifesté en nombre, notamment pour protester contre le sexisme de l'administration Trump. Ce dimanche, le défilé parisien de Paul Smith prolongeait la réflexion dans l'univers de la mode.
 

Paul Smith - Automne 2018 - Instagram / elektrikhman


En effet, le chevalier de la mode a créé une collection impeccable où les tissus, l'allure et même les coupes étaient très similaires pour les hommes et les femmes. Comme une façon de faire converger ces univers habituellement très délimités.

Sa matière préférée, partagée entre les tenues masculines et féminines, était un cuir d'agneau bleu Pacifique, utilisé sur des manteaux d'allure rockabilly pour les hommes et sur des mini-blousons pour les femmes. On a aussi remarqué un tissu à micro-carreaux rouge sang, utilisé sur des costumes aux coupes similaires pour les deux sexes. Ou encore des costumes masculins en laine bleu pétrole pour ces dames, et dans le même tissu, de longs manteaux pour leurs cavaliers.

Parfois, Paul Smith a même proposé des tenues quasi similaires : de magnifiques pardessus ceinturés en cachemire mélangé bleu nuit, avec de larges poches plaquées - seule différence, la version masculine était dotée d'un col montant.

« Je porte un costume tous les jours depuis au moins 100 ans, mais je voulais jouer à nouveau avec l'univers du tailleur, mélanger les codes en utilisant beaucoup de tissus britanniques. Je voulais un défilé très ciblé, sur une femme et un homme très modernes. Après 40 ans de travail, je sais précisément ce que je veux. J'ai toujours adoré l'allure androgyne d'une femme dans un de mes costumes pour hommes. Et comme nous comptons parmi nos clients beaucoup d'architectes, de graphistes et de photographes, qui restent toujours dans le coup, cultivent leur apparence et leur jeunesse, ce que je fais continue d'avoir du succès ! » se réjouissait Sir Paul Smith dans les coulisses de son défilé, organisé à la Cité de la Mode et du Design.
 
Paul Smith s'est aussi aventuré sur de nouveaux terrains : élevant les boutons et les revers de ses vestes à double boutonnage, tout en abaissant ceux de ses vestes droites, il a aussi revu la coupe de ses blazers, plus longue devant qu'au dos. Et pour les femmes, il a introduit de nouvelles pinces, sur des coupes plus douces, sans entoilages ni renforts.

Et pourtant, malgré son égalitarisme vestimentaire, Sir Paul Smith adore les dandys : on l'a bien vu sur cette redingote bleu turquoise éclatante, portée avec un pantalon assorti. Tout à fait appropriée pour la couverture du prochain album d'une rock star, un peu moins peut-être pour un rassemblement politique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com