×
Par
AFP
Publié le
4 févr. 2015
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Manuel Valls à Chartres vendredi pour inaugurer l'usine Guerlain

Par
AFP
Publié le
4 févr. 2015

Manuel Valls se rendra à Orléans vendredi pour signer le nouveau contrat de plan Etat-région (CPER) de la région Centre, avant d'aller à Chartres pour inaugurer la nouvelle usine Guerlain avec le patron de LVMH Bernard Arnault, a annoncé Matignon.

Manuel Valls à la City


Attendu à Orléans en fin de matinée (11h), le Premier ministre y poursuivra son tour de France de signature de ces contrats de financements, avec le président PS de région François Bonneau. Suivront un discours et des questions-réponses avec la presse, selon le programme diffusé mercredi, puis un déjeuner avec les élus.

Dans l'après-midi (15h), Manuel Valls se rendra à Chartres pour inaugurer « la Ruche », la nouvelle usine de produits cosmétiques de Guerlain, qui prend le relais d'une précédente usine.

Le Premier ministre sera accompagné de Bernard Arnault, le patron du géant français du luxe LVMH (propriétaire de Guerlain depuis 1994) et de Laurent Boillot, président de la célèbre marque de parfums et cosmétiques.

LVMH avait déjà inauguré en novembre 2013 un nouveau centre de recherches à Orléans. Le numéro un mondial du luxe est le fer de lance de la « Cosmetic Valley », un pôle de compétitivité qui s'étend entre Tours, Rouen, Orléans, Chartres et Versailles et qui concentre 800 entreprises du secteur et un dixième des produits de beauté vendus dans le monde.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.