×
Publié le
22 févr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Milan: Capasa Milano lance la Fashion Week avec un show convivial en backstage

Publié le
22 févr. 2022

Avec Capasa Milano, mardi soir, la Fashion Week milanaise est entrée dans le vif du sujet, plongeant le public au cœur de la mode. Pour ce retour aux défilés physiques, le créateur Ennio Capasa a eu la bonne idée d’organiser son show en backstage favorisant des retrouvailles conviviales au sein de la planète fashion, en manque de contacts depuis près de deux ans pour cause de pandémie. 


Le costume constitue la pièce forte de la collection - Capasa Milano


Certes, l’idée n’est pas nouvelle. Gucci l’avait déjà pratiquée avant le Covid. Mais pour ce retour aux affaires de part et d’autre -le créateur effectuant lui aussi son come-back sur les podiums après six ans d’absence-, la formule a séduit. En retrait depuis la vente de sa marque Costume national en 2016, Ennio Capasa a convié ses invités -parmi lesquels on remarquait le CEO de Gucci Marco Bizzarri-, dans le théâtre degli Arcimboldi, se dressant dans l'ancien quartier industriel de Greco Pirelli, aux portes de Milan.
 
Ce n’est qu’une fois passé derrière le lourd rideau de velours rouge, s’aventurant derrière la scène, que le public, accède aux coulisses, où il croise mannequins, coiffeurs et maquilleurs en plein préparatifs, tandis que dans un coin de la salle le styliste explique sa collection aux journalistes. Soudain un speaker annonce le début du spectacle. "3,2,1", lance-t-il. Et c’est parti, sur les notes post-punk du groupe lombard Starcontrol, qui joue en live.

Tout contribue à enlever emphase et lourdeur au lancement de ce nouveau projet. "C’est une collection zéro, qui s’appelle justement ‘before it start’. J’ai repris le côté intemporel de Costume national, qui était une marque beaucoup plus radicale car l’époque l’était, pour aller vers un style plus ouvert aux contaminations et aux individualités. Dans le fond, avant je créais une sorte d’uniforme. Aujourd’hui, tout est beaucoup plus varié et ouvert", résume Ennio Capasa.
 
Avec sa nouvelle ligne Capasa Milano, le designer travaille essentiellement sur la tradition tayloring du made in Italy, tout en lui insufflant une nouvelle fraîcheur et modernité. Il propose notamment une série de superbes maxi vestes de costume, impeccablement coupées au laser et thermocollées, avec finitions réalisées à la main. Au design élégant, déclinées en noir, mais aussi dans des couleurs fortes comme le vert émeraude ou le rouge rubis, elles s’associent à des pantalons fluides ou des jupes, dans des ensembles portés indifféremment par l’homme ou la femme.
 
La totalité des pièces sont, en effet, unisexes et proposées dans une large gamme de tailles. Ainsi, la robe drapée moule la femme alors qu’elle s’enfile en tunique sur un pantalon chez l’homme. Le vestiaire s’élargit progressivement à un registre plus décontracté et sportswear, avec des pièces néanmoins toujours haut de gamme aux constructions recherchées, que ce soit dans les formes, les proportions ou les matières. Une grande attention est également portée aux matières "en essayant d'utiliser un maximum de fibres durables" (taffetas, velours, éco-nylon, crêpe de soie, denim japonais, etc.).

Le blouson en tweed est coupé à bords francs, les manches d’un caban se gonflent, une chemise en satin vert pomme s’enfile dans un pantalon en cuir noir à la taille très haute. Parfois, on se perd un peu à travers ses multiples styles et personnalités. Mais on retrouve le fil à travers les accessoires, tous intéressants et de caractère, des bottes et bottines de rockers réalisées par Himco aux inédits bijoux en argent fin créés en collaboration avec Gianni De Benedittis de FuturoRemoto.

 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com