New York Fashion Week : une myriade d'anniversaires et de débuts

Cette saison à New York, il est question d’anniversaires. Ralph Lauren fêtera ainsi son demi-siècle vendredi à Central Park : quel meilleur endroit pour l’archétype du créateur WASP ? Ralph Lauren est le plus important des créateurs de mode d’Amérique : c’est-à-dire la personne qui a le plus contribué à définir le style américain, qui a hissé ses concitoyens vers un degré de sophistication jamais atteint. C’est bien le créateur qui, parmi tous ses pairs, a souhaité et est parvenu à avoir la plus grande influence sur la manière dont s’habillent les Américains, plus grande que n’importe qui d’autre dans le monde de la mode.


Voir le défilé
Ralph Lauren - automne-hiver 2018 - Womenswear - New York - © PixelFormula

L'édition de septembre 2018 de New York atteindra donc des sommets ce vendredi soir à Central Park, quand Ralph Lauren présentera son défilé de fête et ouvrira son dîner mondain au cœur de cette oasis verte, à Bethesda Terrace (un coin emblématique du parc, décor principal de la version cinéma de la comédie musicale Hair).

Le grand moment de clôture sera la présentation de la collection de lingerie de Rihanna, Savage x Fenty, le mercredi 12 septembre. Le fait que ce show soit le point d'orgue de la dernière journée, juste après celui de Marc Jacobs ce mercredi soir, en dit long sur l’anéantissement de la mode ironique, mouvement dont le créateur a été le meneur pendant deux décennies. Pendant son règne chez Louis Vuitton, Marc Jacobs pouvait se vanter de mettre en scène le plus grand défilé d’Amérique avec son propre label, alors qu’aujourd’hui on se demande si la maison survivra à cette décennie.

La mode a toujours adoré les débuts et tous les yeux seront braqués sur les premiers pas de l’Irlandais Niall Sloan (ancien de chez Burberry) chez Escada, maison un peu endormie ces derniers temps. Pas évident de retrouver trace d’un autre créateur irlandais qui ait eu du succès en Allemagne, quand bien même leurs écrivains sont tenus en haute estime en Europe continentale.

Et la terre entière sera présente pour le lancement officiel de Longchamp sur les podiums. Un poil guindée, cette griffe familiale parisienne s’est néanmoins associée de façon maligne avec des gens aussi improbables que Tracey Emin, mais aussi Kendall Jenner, sa nouvelle ambassadrice. La maison fait ses véritables débuts sur les podiums de New York cette saison et, allez savoir pourquoi, les gens s’attendent à un succès.


Voir le défilé
Rodarte - Printemps-été 2018 - Prêt-à-porter féminin - Paris - © PixelFormula
 
Il y aura aussi un moment biblique avec le retour des fils ou plutôt filles prodigues. Rodarte revient dans l’agenda new-yorkais après une parenthèse à Paris où la griffe de Los Angeles a conquis des légions de fans européens avec ses défilés éthérés pendant la Haute Couture.

« On s’est bien amusées à défiler ces deux dernières saisons pendant la Semaine de la couture (et merci à la Chambre Syndicale), mais New York sera toujours notre chez nous, alors nous revenons pour le printemps-été 2019 », ont déclaré sur Instagram les deux sœurs Mulleavy, les associées qui sont derrière Rodarte.

Ailleurs, la puissante maison allemande Hugo Boss présentera un défilé sans directeur de la création officiel – ce qui est généralement la meilleure façon d’obtenir un désastre. Tandis que Jason Wu, qui a récemment quitté Hugo Boss – où la plupart des critiques et des distributeurs estiment qu’il a fait du très bon travail en réinjectant un certain talent de tailleur –,  présentera lui sa propre ligne indépendante.

Attendez-vous également à voir des hordes de fashionistas déferler pour l’ouverture de la succursale américaine du concept-store italien culte 10 Corso Como, sur le port maritime de South Street. Même si, comme toujours à Manhattan, les routes mènent toutes au même endroit : cette saison, ce sera le Public Hotel sur Christie Street, au fin fond du Lower East Side. C’est là que Telfar Clemens, le lauréat du prix CFDA/Vogue Fashion Fund, portera un toast à cette nouvelle saison pendant le week-end, à l’occasion d’un « dîner VIP ».

Le très admiré créateur pour initiés Christian Cowan prévoit aussi une fête post-défilé dans cet hôtel de Manhattan imaginé par Ian Schrager – l’homme qui a inventé le Studio 54. Même Tommy Hilfiger – qui a séché New York pour présenter son dernier défilé « see now, buy now » réalisé en collaboration avec Lewis Hamilton à Shanghai – sera dans le coin : il fêtera son partenariat avec le pilote le plus rapide du monde au Public Hotel lui aussi.

Alors que l’ombre de Donald Trump continuera à planer sur toute cette saison, depuis sa tour du nord de Manhattan sur la 5e avenue, on n’aura pas eu de saison aussi centrale depuis une éternité.

Traduit par Marguerite Capelle

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Luxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER