×
Publié le
27 sept. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Oakwood lance une collection de fausses fourrures en plastique recyclé

Publié le
27 sept. 2021

​Oakwood prend le tournant de l’écoresponsabilité. Pour l’automne-hiver, la griffe spécialiste du cuir lancée en 1988 par le fournisseur Cuirco Diffusion et son fondateur Naïm Arditi, dévoile une collection de fausses fourrures écoresponsables, élaborées à partir de plastique récupéré dans l’océan.


La collection de fausses fourrures écoresponsables Oakwood - Oakwood


Composée de six manteaux et plusieurs sacs cabas assortis et réversibles, la collection oscille entre 99 euros pour un sac et 299 euros pour un manteau. Ce nouveau projet marque le premier pas d’Oakwood en faveur d’une mode plus responsable, et s’inscrit à la suite d’un mouvement planétaire contre l’impact environnemental de la fourrure animale, marché qui génère environ 300 millions d’euros en France.

Après l’arrêt de son utilisation chez plusieurs acteurs puissants du secteur de la mode tels que Canada Goose, Valentino, Prada ou encore le groupe SMCP (Sandro Maje Claudie Pierlot), plusieurs pays ont également pris le parti d’interdire les élevages destinés à sa production. C’est notamment le cas de la Norvège et la France qui a annoncé l’année dernière, sous l’impulsion de la ministre de l’écologie Barbara Pompili, la fermeture des quatre élevages français de visons. 

Pour contrecarrer cette tendance, la fédération internationale de la fourrure (International Fur Federation) a récemment annoncé le déploiement d’une certification dédiée au bien-être animal et à la protection de l’environnement appelée Furmark, ayant pour but de certifier les peaux animales du marché du luxe. 

L’écoresponsabilité: nouveau fil conducteur des marques spécialistes 



Oakwood n’est pas le premier acteur à se lancer dans l’écoresponsabilité. Yves Salomon, le label français spécialiste du cuir et de la fourrure a notamment lancé dès 2018, une collection de manteaux en fourrure recyclée, déjà dans un souci de protection de l’environnement. Et plus récemment, la marque de maroquinerie française Longchamp a dévoilé en juillet 2021, une version green de son iconique sac pliage, qu’elle fabrique désormais à partir de nylon recyclé.

Ces engagements s’inscrivent en réaction à la demande croissante des consommateurs d’une mode plus respectueuse des animaux et de la planète. D’après une étude IFM-Première Vision, 66,1% des Français souhaitent aujourd’hui se tourner vers des articles élaborés à partir de matières écoresponsables. Avec ce nouveau projet, Oakwood compte bien se démarquer de la concurrence tout en redynamisant son offre et son image de marque. 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com