×
Publié le
5 févr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris et New York lancent leur programme d’échanges autour de 18 start-up

Publié le
5 févr. 2016

Unies en octobre dernier dans le cadre d’un partenariat d’échange inédit destiné à aider le développement de leurs start-up, les villes de Paris et New York, via leurs agences de développement économique Paris&Co et NYCEDC, viennent de sélectionner 10 start-up parisiennes et huit start-up new-yorkaises pour participer à cette première édition.


Gaby Basora, la représentante mode du programme d'échange


Concrètement, ce programme permettra aux jeunes entreprises de s’installer dans la ville partenaire en bénéficiant d’un accompagnement personnalisé et de développer leurs activités sur de nouveaux marchés avec dans le package : la prise en charge de leurs trajets Paris-New York et New York-Paris par Air France, six mois d’hébergement gratuit dans un incubateur de la ville hôte, un accompagnement pour leurs démarches administratives et un dispositif de soutien et de mise en relation avec investisseurs, chefs d’entreprises et clients potentiels.

Parmi les 18 start-up travaillant dans des domaines aussi variés que la gastronomie, le numérique, le design, l’économie sociale et solidaire, les arts, les technologies vertes, l’innovation en matière de tourisme, la mode sera représentée par la marque new-yorkaise Tucker et sa créatrice, Gaby Basora.

Lancée il y a 10 ans, la marque de prêt-à-porter féminin s’est relancée l’été dernier en s’associant à l’investisseur Resonance Companies et vise une clientèle 35-55 ans. « J’ai toujours rêvé que la marque puisse fonctionner sur les deux villes, Paris et New York, en tant que vraie new-yorker et parisienne dans le cœur, explique la créatrice. Par ailleurs, la marque Tucker se relance sous forme de start-up et les différentes opportunités du programme correspondent parfaitement à cette phase de développement. »

Motivée par le challenge, la créatrice souhaite profiter de cette expérience pour « envisager toutes les opportunités de développement de la marque à Paris, « voire ouvrir une marque rue Madame, et collaborer avec les maisons de tissus haut de gamme Mahlia Kent ou les Tissages Perrin », la dimension « héritage de la marque » pouvant parler au savoir-faire français ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com